Taux de recouvrement

Ce ratio mesure la dépendance d’une société vis-à-vis des banques. Il détermine le degré d’endettement bancaire, c’est-à-dire le niveau d’endettement de l’entreprise.

Plus le taux de recouvrement est bas et moins la société est dépendante des banques pour se financer.
Définition du Taux de recouvrement

Calcul du taux de recouvrement

On calcule ce taux avec la formule suivante :

Taux de recouvrement = Emprunts bancaires moyens et longs termes / Fonds propres

Lorsque le résultat est supérieur à 1, l’entreprise est trop endettée.

Taux de récupération ou recouvrement

Le taux de recouvrement est la mesure dans laquelle le principal et les intérêts courus sur la dette en souffrance peuvent être recouvrés, exprimé en pourcentage de la valeur nominale. Il peut également être défini comme la valeur d’un titre lorsqu’il émerge d’un défaut ou d’une faillite.
Il permet d’estimer la perte qui pourrait survenir en cas de défaillance, calculée comme suit: ainsi, si le taux de recouvrement est de 60%, la perte en cas de défaut est de 40%.
Sur un titre de créance de 10 millions d’euros, la perte estimée en cas de déficience est donc de 4 millions d’euros.

L’objectif de la gestion des risques est de réduire les aléas de pertes importantes pour augmenter la résistance d’une entreprise financière à des pertes importantes. Une hypothèse clé de la gestion des menaces est la façon dont le taux de recouvrement est déterminé.
Cette hypothèse est importante parce que le danger supplémentaire est introduit lorsque le taux de récupération n’est pas constant. Les faiblesses de la modélisation de cet indicateur peuvent entraîner une sous-estimation des mesures courantes du risque de crédit.

L’indicateur comprend donc à la fois le risque de déficience et le danger de ne pas recouvrir, c’est la probabilité de recouvrer moins que le montant total du capital et les intérêts courus dus, en cas de défaillance.
La procédure pour recouvrir des factures est incertaine et souvent le résultat de l’efficacité est inférieur à la somme totale due, ce qui signifie que le taux de récupération varie entre zéro et 100 %.

Comprendre les taux de récupération

Les taux de recouvrement peuvent varier considérablement, car ils sont affectés par un certain nombre de facteurs, tels que le type d’instrument, les problèmes des sociétés et les conditions macroéconomiques.
Le type d’instrument et son ancienneté dans la structure du capital de la structure comptent parmi les déterminants les plus importants.

Les questions d’entreprise comprennent la structure du capital de la société, son niveau d’endettement et le montant de ses fonds propres.
Les titres de créance émis par une société moins endettée par rapport à ses actifs peuvent présenter des taux de recouvrement plus élevés par rapport à une société beaucoup plus endettée.

Il représente le pourcentage d’un montant prolongé récupéré par un établissement commercial.
Toute entreprise comme les AC, qui verse des fonds par le biais de crédits devrait être intéressée par ces chiffres.
Comprendre le taux de récupération peut aider une activité à définir des taux et des conditions pour des transactions de crédit futures.

Comment calculer le taux de recouvrement ?

Le calcul du taux de récupération d’une créance : divisez la somme totale du paiement par le montant total de la dette. Le résultat est le taux de recouvrement. Par exemple, pendant un mois, vous avez accordé un crédit de 50 000 et reçu 40 000 en paiements, donc cela fait 40 000 € / 50 000 € = 80 % de taux rapatriement de l’argent pour le mois.

Guides d'assurance crédit



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .