TMF – Taille moyenne de Facture

Le TMF correspond à la Taille moyenne de Facture. On parle aussi de Valeur moyenne de facture (VMF). Dans un contrat d’assurance-crédit, le TMF est pris en compte dans les conditions d’accès.

L’assureur-crédit utilise le montant moyen d’une facturation pour déterminer le niveau des encours clients.

C’est aussi un des points importants dans le calcul du coût du contrat d’assurance-crédit et pour définir le type de couverture (client dénommé ou non dénommé).
Définition de TMF - Taille moyenne de Facture

Calcul du TMF

Pour calculer le TMF, on utilise la formule suivante :

Taille moyenne de Facture = Chiffre d’Affaires TTC / nombre de factures émises

Pour les assureurs-crédit, le coût de traitement des factures est fixe et est identique pour une facturation de 400 € ou de 50 k€. Il existe donc un seuil de TMF en deçà duquel pour la société d’assurance-crédit, il n’est pas rentable de prendre les créances à cause des charges fixes : réception des factures, saisie et tri, traitement informatique, relance des clients, réception des règlements des débiteurs, recouvrement amiable, etc…

Cependant il est donc possible de confier des petites montants à un assureur crédit si elles ne sont pas trop nombreuses par rapport au volume global du CA. La TMF idéale correspond à une bonne répartition des factures sur le chiffre d’affaires. Lorsqu’il y a beaucoup d’acquéreurs sur un petit CA, le TMF devient alors très mauvais. Tout est une question d’équilibre.

Généralement, les assureurs crédit imposent une limite sur le montant des petites créances. Par contre, ils n’imposent pas de limite au nombre de facturations ou de clients à garantir, un grand nombre d’acheteurs remis n’est pas un problème.

L’impact de la Taille Moyenne de Facture dans un contrat d’assurance-crédit

En assurance-crédit, il existe deux types de couvertures : le non dénommé et le dénommée.

Couverture non dénommée

Lorsque la taille des créances est en dessous d’un certain montant, vous n’avez pas besoin d’interroger et d’obtenir un accord au préalable auprès de votre compagnie d’assurance. La clause de non-dénommé permet d’avoir un encours automatiquement. Ce montant est généralement défini lors de la mise en place du contrat, sa valeur est comprise entre 5 000 euros à 15 000 euros. Pour l’exportation, ce système est très pratique, car il permet d’assurer des petits montants de créances. Cependant, avec le non dénommé, le montant de l’indemnité sera plus faible entre 60 et 80%.

Couverture dénommée

Avec la couverture dénommée, vous êtes obligés d’interroger votre assureur-crédit sur vos clients avec un montant d’encours à assurer. En cas de réponse favorable, vous êtes indemnisé à hauteur de 90 à 95% du montant de la facturation. On utilise le dénommé pour des factures supérieures à valeur limite de la couverture du non dénommée.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .