Les assureurs crédit sont-ils concurrents des sociétés d’affacturage ?

Assureur crédit concurrent société affacturage

Dans le domaine de l’assurance-crédit, selon les dernières études, seuls deux directeurs financiers sur dix utilisent pleinement ces solutions de couverture. Compte tenu des fluctuations économiques actuelles, il s’agit d’une statistique étonnante, ce qui signifie que chaque organisation doit trouver des moyens de mieux gérer son risque de crédit tout en assurant une croissance et une rentabilité durables.

Selon les données du Fonds monétaire international, l’économie mondiale n’a progressé que de 3% en 2019, ce qui est le taux de croissance le plus bas depuis la récession de 2009. À ce risque à la baisse, auquel les entreprises sont confrontées, s’ajoutent des facteurs tels que les changements de comportement d’achat des consommateurs et la transformation numérique, qui conduiront tous à une incertitude et à une vulnérabilité globales des activités.

Pour certaines sociétés, les conséquences seront graves. Compte tenu de ce contexte, il est surprenant que touts les grands groupes ne soient pas assurées, d’autant plus que bon nombre d’entre eux auraient subi des pertes importantes en raison de l’augmentation des faillites.

Le rôle des assureurs crédit

Dans le passé, les structures pouvaient absorber des pertes occasionnelles, mais maintenant ces pertes se produisent plus fréquemment, ce qui signifie que l’assurance-crédit devient de plus en plus importante comme moyen alternatif de protéger la viabilité de son bilan. Cette solution est plus qu’une simple protection contre les créances irrécouvrables. Elle est simple à manier lorsqu’elle est utilisée pour payer les réclamations liées aux factures impayées des clients, mais elle fournit davantage de services aux entreprises dans de nombreux domaines tels que le remplacement des garanties bancaires.

Les banques sont également plus disposées à prêter aux structures qui assurent « les impayés et les obligations de paiement », ce qui contribue à promouvoir le marché de l’assurance-crédit. Elle complète désormais la fonction de gestion du crédit d’entreprise, de sorte que l’assureur est considéré comme un partenaire commercial et non comme un simple produit d’assurance. Par ailleurs, si une entreprise assurée souhaite s’étendre dans une nouvelle région ou un nouveau pays alors qu’elle n’a peut-être pas d’expérience, elle peut utiliser les connaissances et les compétences de sa compagnie d’assurance-crédit. Il est ainsi possible d’éviter les risques et de maximiser les opportunités.

Au cours des cinq dernières années, la qualité des systèmes utilisés par les compagnies fournies à leurs clients pour demander des limites et examiner les réclamations s’est également considérablement améliorée. L’émergence de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique peut jouer un rôle à cet égard. L’accent mis par les compagnies sur différents types de technologies telles que l’automatisation et la blockchain contribue non seulement à améliorer l’expérience client, mais rend également le service plus transparent dans son fonctionnement en éliminant la lourde charge manuelle associée aux abonnements. À mesure que ces technologies feront leur entrée sur le marché de l’assurance, les petites fintechs et les insurtechs seront davantage incluses dans les grandes compagnies qui cherchent à acheter ces sociétés pour utiliser les nouvelles technologies.


Les entreprises peuvent-elles ignorer l’assurance-crédit ?

Nous savons que contrairement à la grande récession de 2008 où l’assurance-crédit a été largement supprimée, les assureurs continuent de tirer des leçons et maintiennent la fourniture de couvertures, et toujours à des tarifs plus compétitifs. Compte tenu de cette disponibilité, les entreprises peuvent-elles se permettre de ne pas profiter d’un produit qui peut leur offrir un réel avantage concurrentiel, qu’il s’agisse de régler des sinistres, de favoriser la croissance, de maximiser l’efficacité du bilan ou de soutenir la conquête de nouveaux marchés ?

L’objectif de l’assurance-crédit est de protéger les sociétés et d’éviter les pertes financières dues aux créances impayées, aux comptes en souffrance des débiteurs ou même à la faillite de ces derniers.
Voici les avantages :

  • Fournir un remboursement dans le cas où un client est en retard ou incapable de payer sa facture.
  • Permettre aux entreprises d’être plus flexibles dans le choix de leurs partenaires commerciaux et de leurs clients, car elles disposent d’une protection adéquate.
  • Les banques et les institutions financières peuvent être plus souples en ce qui concerne les prêts et les taux d’intérêt pour les sociétés ayant mis en place ce type de gestion des risques.
  • L’assurance-crédit peut fournir une protection en période de risque politique. Bien que cette forme de couverture s’applique surtout aux grandes entreprises, elle peut aussi convenir parfaitement aux petites structures. Contactez-nous dès aujourd’hui pour voir si votre entreprise pourrait bénéficier d’une telle solution.

L’assurance-crédit ne se limite pas au remboursement des pertes ou les dommages en cas de sinistre, comme c’est le cas avec d’autres produits assurantiels. L’objectif ultime est d’aider les entreprises à éviter complètement les pertes et les dommages. Dans l’ensemble, cet outil fournit certainement aux sociétés de divers secteurs et modèles un outil d’atténuation des risques qui réduit les risques financiers et permet même aux entreprises de se positionner pour une croissance, une expansion et un développement futurs. Cependant, elle ne doit être souscrite que par un courtier expérimenté et réputé, afin de garantir que votre entreprise obtienne le type de police d’assurance-crédit qui lui convient le mieux. Pour cela, rien de mieux que d’utiliser un comparateur de solutions d’assurance crédit. N’oubliez pas que cette protection ne fait qu’atténuer le risque lié à l’octroi de crédit, mais qu’elle n’améliore pas la trésorerie. Pour obtenir le meilleur des deux mondes, tournez-vous vers un contrat d’affacturage couplé avec une police d’assurance-crédit.

Il convient de préciser que, contrairement à l’affacturage, l’assurance-crédit ne couvre pas uniquement l’insolvabilité déclarée du client mais aussi l’insolvabilité présumée. Les organismes spécialisés offrent aussi des prestations supplémentaires par rapport aux factors :

  • Analyse préventive de la solvabilité des acheteurs et des prospects.
  • Évaluation de portefeuille clients en temps réel.
  • Recouvrement des créances même si elles ne sont pas couvertes par la police,
  • Paiement d’indemnité en cas d’impayés sans attendre le dépôt de bilan.

L’assurance crédit est-elle un concurrent de l’affacturage ?

N’oubliez pas que l’affacturage consiste pour une entreprise à vendre ses factures à un tiers. Il s’agit d’une forme de financement sur facture qui donne à votre entreprise un moyen efficace d’améliorer sa situation de trésorerie. Les affactureurs fournissent des services de vérification de crédit pour recouvrer le paiement des factures impayées. Les sociétés d’affacturage vous permettent de libérer de l’argent des factures impayées plus rapidement que si vous deviez attendre 30 à 90 jours, voir jusqu’à 120 jours, pour qu’un client vous paie. Comme Factor, ce dernier gère le contrôle de vos flux clients vous permettant de vous concentrer sur les autres postes de l’entreprise au lieu de courir après les retards de paiement.

La croissance de votre entreprise stimule la croissance des fonds de votre entreprise. Avec l’affacturage, vous n’avez pas besoin de rechercher avec votre banque de nouvelles conditions car votre flux financier est flexible avec vos revenus.

  • La solution d’affacturage vous accorde jusqu’à 90 % du montant de la facture.
  • Les frais de service sont déduits de votre compte en pourcentage de vos ventes.
  • Le client paie la totalité de la facture en envoyant le paiement à Factor.
  • Une fois le solde payé, la commission de financement sera déduite de votre compte, calculée en pourcentage du montant.
  • La facture est payée et le Factor vous rembourse 10 % avec les frais de financement en moins.

Ainsi l’affacturage, vous permettra de :

  • Obtenez une meilleure trésorerie.
  • Bénéficiez d’un fonds de roulement plus important, ce qui signifie de l’argent pour des projets de développement, de formation ou d’achat de stocks.
  • Vous pourrez renoncer à d’autres formes de financement comme les prêts aux petites entreprises ou les découverts.
  • Bénéficiez des processus internes de contrôle de crédit pour le financement que vous avez choisi.
  • Vous pouvez vous concentrer sur votre gestion au lieu de courir après les clients pour le paiement.

Pour résumer
Comme nous venons de le voir l’assurance crédit ne concurrence nullement l’affacturage car chacuns correspond à une attente bien spécifique : le premier est une démarche de prévention, et donc plus une attente assurantielle tandis que pour l’affacturage ce sera plus une démarche de gestion financière, et donc plus une attente bancaire. Le point commun reste que les deux démarches vont s’appuyer sur la qualité des clients de l’entreprise.




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans Guides.