Comment fonctionne l’affacturage ?

Comment fonctionne l'affacturage

La situation est courante : « L’attente lancinante que les clients règlent leurs factures impayées”. Rassurez-vous ! Vous n’êtes pas seul dans cette position. Heureusement, il existe un dispositif pour résoudre cette difficulté récurrente. C’est l’affacturage pour financer vos factures. Ce système vous aidera avec efficacité à faire face !

En pratique, les sociétés vendent leurs biens ou services à leurs acheteurs en accordant des délais de paiement. C’est le crédit inter-entreprise. Ainsi, les facturations sont assorties de délais de paiement de 30 à 120 jours, ce qui implique qu’à partir du jour où une créance est adressée à votre client, il y a peu de probabilité que vous soyez réglés avant !

Ces longs termes de paiement mettent de nombreux dirigeants de petites entreprises dans une situation de pénurie régulière de liquidités, ce qui rend difficile de faire face aux dépenses incontournables comme les salaires, les services publics ou les stocks. Cela peut les freiner dans leurs investissements dans des opportunités de croissance ou de maintien des opérations quotidiennes qui permettent de garder le cap.

Comment fonctionne l’affacturage ?

Pour qu’une facture soit affacturée, elle doit avoir une échéance comprise entre 30 et 90 jours. En général, il faut de deux à sept jours pour être admissible à l’affacturage, et un à deux jours de plus pour recevoir le paiement du factor. Parfois, les affactureurs vérifient également la solvabilité de vos clients. Elles veulent s’assurer qu’elles ne traitent pas avec des personnes qui ne paieront pas leurs factures.

Prenons, un exemple très simple. Disons que vous dirigez une entreprise d’aménagement paysager.

Vous venez d’envoyer à votre client Dupont une facture de 5 000 Euros, payable dans 60 jours.
Le problème est que vous avez besoin d’argent rapidement pour acheter un nouveau taille-haie. Vous affacturez donc la facture de votre acheteur. Le factor vous donne 2 000 €, moins quelques pour cent pour couvrir ses taux. Maintenant, vous avez l’argent en main. Et une fois que la société Dupont aura payé sa créance, l’affactureur aura également son argent.

En général, les sociétés d’affacturage effectuent deux paiements. Le premier est effectué immédiatement lorsque la créance est vendue et le second est effectué lorsque le client paie la facture. Les étapes de base sont les suivantes :

  1. L’entreprise qui souhaite vendre une facture soumet les détails de ses créances à la société d’affacturage afin de déterminer son éligibilité.
  2. Lorsqu’un accord est conclu, l’affactureur effectue le premier paiement à la structure.
  3. Le factor collecte le règlement auprès de l’acheteur.
  4. Lorsque le client paie la facture, l’affactureur effectue le deuxième versement à l’entreprise, qui correspond au reste du montant total initialement facturé au client, moins une commission de factoring.

Il existe de nombreuses sociétés d’affacturage indépendantes (y compris des factors en ligne) ainsi que de nombreuses banques qui proposent des services de factoring. La plupart des affactureurs ciblent des entreprises spécifiques en fonction de leur volume et du montant de leurs factures. Certains ciblent même des industries spécifiques. L’affacturage est un moyen de financement privilégié dans l’industrie textile, par exemple. C’est pourquoi certains factors se spécialisent dans ce secteur. Il existe également des affactureurs qui sont spécialisées dans d’autres secteurs, il est donc judicieux de se renseigner lorsque l’on cherche une société d’affacturation.

Une fois que vous aurez choisi un affactureur, elle examinera probablement votre clientèle pour déterminer la solvabilité de vos clients, vos factures précédentes et votre capacité à les recouvrer. Si elle est jugée acceptable, le factor négociera avec vous pour acheter vos facturations. Il n’existe pas d’accord d’affacturage standard ; soyez donc prêt à négocier avec votre affactureur. Vous devez vous attendre à ce qu’il vous propose de payer 85 à 90 % de la valeur nominale de vos factures et d’avancer un pourcentage de cette somme, en fonction de la solvabilité de vos acheteurs et d’autres facteurs.

Outre le prix d’achat réduit de vos facturations, vous devez vous attendre à payer des frais qui peuvent aller de 1 à 4,5 % du montant total de la facture pour chaque période de 30 jours pendant laquelle la créance reste impayée après l’affacturage. Les paiements sont généralement avancés dans un délai de un à trois jours, et la société d’affacturage perçoit ensuite la valeur totale des factures auprès de votre acheteur. Une fois la créance est payée, le factor verse le solde convenu, moins les frais éventuels.

Les frais d’un accord d’affacturage sont basés sur des variables telles que la qualité de crédit de vos clients et le montant de leurs factures. Ces frais peuvent être négociés dans le contrat initial avec l’affactureur et peuvent varier d’une société à l’autre.

Vous devez savoir que les factures que vous vendez à l’affactureur seront ensuite collectées par celui-ci, et que celui-ci a probablement le droit légal de communiquer directement avec vos acquéreurs pour demander le paiement.

Comment souscrire un contrat de factoring ?

La première chose à faire est d’obtenir un compte de factoring auprès d’un affactureur. Il existe de nombreux contrats et options très différents. Une société d’affacturage (ou « factor ») est un partenaire financier qui achète vos factures en échange de liquidités. Aujourd’hui, les banques préfèrent proposer l’affacturage plutôt que le découvert, le Dailly ou les effets de commerce. Car cette solution offre de nombreux avantages pour le factor et pour la société affacturée.

La première étape consiste à prendre contact avec les intervenants en factoring, mais n’oubliez pas que l’offre de produits, les niveaux de financement, les niveaux de service et les prix peuvent varier considérablement d’un fournisseur à l’autre, Altassura place de marché vous aidera dans cette démarche de centralisation des offres.

La plupart des sociétés d’affacturage ont des délégations régionales. Ils sont normalement répartis géographiquement dans le pays, mais leurs rôles peuvent également être répartis en fonction du produit, de la taille de l’entreprise ou du secteur. Par exemple, il y a normalement des vendeurs spécialisés qui s’occupent du secteur de la construction.

Comment obtenir une offre d’affacturage ?

Une offre est basée sur les informations suivantes :

  • Le type de produit de financement des factures que vous souhaitez, par exemple l’affacturage avec situations.
  • Votre secteur d’activité ou votre métier.
  • Votre chiffre d’affaires annuel, à la fois réel (ce que vous avez réalisé l’année dernière) et prévisionnel (ce que vous pensez réaliser l’année suivante).
  • Le nombre de débiteurs actifs que vous avez sur votre registre des ventes (ceux qui ont des soldes, factures en cours).
  • La taille moyenne de vos factures. Elle peut être calculée en divisant votre chiffre d’affaires par le nombre de facturations émises au cours de la période considérée
  • Le processus de vente.
  • Échéance moyenne.
  • Qualité du service de gestion interne.

Une fois que vous avez l’accord du Factor, vous pouvez :

  1. Vendre vos créances en souffrance afin d’augmenter votre fonds de roulement et d’éviter les délais de paiement trop longs.
  2. La société d’affacturage vérifie vos factures.
  3. Finance jusqu’à 90 % de la valeur nominale de la créance.
  4. Recouvre ces factures directement auprès de vos acheteurs (via un avis de cession).
  5. Une fois recouvrer la créance sur le client final dans les conditions de paiement standard, elle vous remet le reste de la valeur de la facturation.
  6. Déduction faite d’une petite commission d’affacturage, généralement de un à trois pour cent.

Pour résumer, l’affacturation est une forme financière alternatif qui consiste à vendre vos factures impayées à un tiers (société d’affacturation) en échange d’une avance de fonds. Notons bien qu’ il s’agit d’une vente et non d’un prêt, il n’a donc pas d’incidence sur votre crédit comme le financement bancaire traditionnel.

Pour éviter toute confusion, le terme « affacturage » est souvent utilisé avec le terme « financement des comptes clients ». Il offre aux petites entreprises le moyen de débloquer la valeur monétaire de leurs factures bien avant que leurs acheeturs ne paient leurs factures.

Avantages et inconvénients de l’affacturage

L’affacturage présente de nombreux avantages, mais également des inconvénients, en fonction de la nature de votre petite société et du partenaire de factoring avec lequel vous choisissez de travailler. Altassura vous présente ici les avantages et les inconvénients de l’affacturation afin que vous puissiez avoir une vue d’ensemble.

Les avantages de l’affacturage

  • Accès immédiat à des liquidités pour votre entreprise.
  • Approbation plus facile et plus rapide que les prêts bancaires traditionnels.
  • Aucune incidence sur votre cote de crédit.

Les inconvénients du factoring

  • Marges bénéficiaires réduites pour votre entreprise.
  • Et parfois coûts et frais cachés des mauvaises sociétés d’affacturage.

Les frais d’affacturation

  • Frais de dossier : (ou non ) à la discrétion du Factor.
  • Coût de services : un pourcentage du chiffre d’affaires ou une redevance mensuelle fixe.
  • Escompte ou frais bancaires : semblable à un intérêt, facturé sur le montant que vous avez prépayé (autre terme pour la somme que vous empruntez).
  • Télématiques : à la discrétion du Factor.
  • Frais d’annulation ou de résiliation.

Veillez à lire attentivement votre contrat et à poser des questions sur tout ce qui vous semble suspect. Cela vous fera gagner du temps et de l’argent à long terme.
Les meilleures factor seront 100% transparentes avec leurs clients,

Comment se déroule l’affacturage avec vos factures ?

En pratique, vous pouvez établir votre première facture, que vous envoyez ou transmettez ensuite à la société d’affacturage par voie télématique . Via une interface WEB ( plateforme) avec vos codes d’accès sécurisés. Certains Factors utilisent des logiciels qui s’intègrent à votre progiciel de comptabilité, par exemple Sage, et extraient les créances à envoyer, d’autres utilisent de simples installations de téléchargement de fichiers et, dans certains cas, vous devrez peut-être fournir des documents sur papier (soit sur papier, ce qui est rare de nos jours, soit par e-mail).

Comment obtenir l’argent avec le factoring ?

Une fois que les factures (et les notes de crédit, ainsi que les liquidités non allouées) ont été traitées dans le grand livre des ventes, le système de la société d’affacturage génère un chiffre de « disponibilité ». Il s’agit du montant du financement que vous êtes en mesure de prélever.

Les services qu’offre la solution d’affacturage

Selon vos besoins et vos exigences, Il existe plusieurs types de contrats d’affacturage :

Avec recours

Si votre client ne paie pas sa facture au factor, vous devez rembourser la société d’affacturage avec recours pour le montant avancé, cela s’appelle le “dé-financement”. Bien que cela ajoute un risque pour vous, les affactureurs avec recours offrent des frais moins élevés.
Couverture: seulement insolvabilité Déclarée LJ/RJ.
Dans ce type de contrat, il est possible de souscrire une assurance crédit chez un assureur pour obtenir une meilleure protection en cas d’impayé. Il est important de bien comprendre les différences entre l’affacturage et assurance crédit.

Sans recours

Dans l’affacturage sans recours, si votre client ne paie pas sa facture à l’affactureur, c’est le factor qui assume la responsabilité de la perte, et non votre entreprise. Le risque est moindre pour vous, mais les frais d’affacturation sont généralement plus élevés.
Couverture: insolvabilité Déclarée Liquidation et redressement judiciaire (LJ/RJ) et insolvabilité présumée (impayé classique).

Affacturage ponctuel

Affacturage ponctuel vous permet de financer une seule facture. Vous n’êtes pas obligés de céder l’ensemble de vos créances. Vous choisissez les clients et les factures à financer. Seul inconvénient, ce dispositif est plus cher que l’affacturage classique. Il doit donc être privilégié pour des sociétés qui n’ont pas un besoin récurrent de trésorerie.

Affacturage de balance

L’affacturage du grand livre signifie que le factor vous demande de financer toutes vos factures ensemble. Plutôt réservé aux entreprises ayant un bon système de gestion et de relance interne.

L’affacturage et l’assurance-crédit

L’assurance-crédit protège le vendeur du risque de non-paiement de l’acheteur, qui peut survenir en raison de risques commerciaux et politiques (en cas de commerce international). L’assurance contre les impayés peut être définie comme un produit de gestion du risque offert par des compagnies d’assurance privées et des organismes gouvernementaux de prêt à l’exportation aux entités commerciales qui ont besoin de protéger leurs comptes clients contre les pertes dues à des risques de crédit, tels que le défaut prolongé, l’insolvabilité ou la faillite de l’acheteur.

Les polices d’assurance-crédit sont très souples et consistent en des couvertures de portefeuille, de risque unique ou acheteur et de risque sélectionné. Elle protège le vendeur contre le risque de non-paiement de l’acheteur, qui peut survenir en raison de risques commerciaux et politiques. Par conséquent, les assureurs couvrent principalement les risques commerciaux et politiques à court terme pour des périodes comprises entre 30 et 180 jours. Elles établissent des limites de crédit et des conditions commerciales pour chaque acheteur particulier et disposent d’un système de gestion des risques. Elles ont le droit de réduire ou d’annuler les limitations d’un acheteur spécifique si sa situation financière se détériore.

En outre, les polices assurantielles ne couvrent jamais 100 % des risques assumés et le pourcentage assuré n’excède pas entre 85 et 95 % des pertes, afin de garantir que le fournisseur assuré soit motivé à respecter ses engagements et pour l’inciter à gérer ses acheteurs de manière prudente, puisqu’il participera toujours aux pertes éventuelles. On peut donc affirmer que la valeur essentielle de l’assurance-crédit est qu’elle procure non seulement un sentiment de sécurité au fournisseur, qui peut être assuré que son commerce est protégé, mais aussi des informations commerciales précieuses sur la situation financière des clients du fournisseur et, dans le cas d’acheteurs situés à l’étranger, sur les risques commerciaux propres à ces pays.

De même qu’en fournissant une police d’assurance qui correspond aux habitudes commerciales de l’acheteur, les assureurs-crédit établiront le niveau de couverture qui peut raisonnablement être fourni au fournisseur pour les échanges avec chaque acheteur individuel en analysant la situation financière de l’acheteur, sa rentabilité, ses liquidités, sa taille, son secteur d’activité, ses habitudes de paiement et sa localisation.

Cette assurance permet à une entreprise d’être beaucoup plus à l’aise pour accepter des clients nouveaux et inconnus, en offrant une protection essentielle contre les facteurs économiques, commerciaux ou autres imprévus qui affectent la capacité de ses acquéreurs à payer leurs factures. Elle peut également permettre à une structure de faire plus d’affaires avec ses acheteurs existants puisqu’elle peut accorder plus de crédit sans augmenter le risque de non-paiement.

L’assuré, en accédant aux ressources d’analyse du risque de crédit de la compagnie d’assurance, à la capacité de surveiller les développements nationaux et mondiaux qui pourraient affecter la capacité d’un client à payer ses factures. Peu d’entreprises peuvent à elles seules rivaliser avec l’expertise ou les ressources des grands assureur mondiaux comme Euler Hermes, Coface ou Atradius mais presque tout le monde peut accéder à cette expertise en souscrivant une assurance.

Environ 90% du marché mondial de l’assurance-crédit est couvert par les « trois grands » assureurs : Euler Hermes, Coface et Atradius. Les polices sont très flexibles et se composent de trois principaux types de couvertures :

  • La couverture du portefeuille client : il s’agit du type le plus courant de garantie qui couvre généralement l’ensemble du chiffre d’affaires de l’entreprise et tous les acheteurs, au-delà d’un premier niveau de perte convenu à l’avance. Le portefeuille d’acheteurs est constamment surveillé et tout changement de statut d’un acheteur est communiqué au vendeur, afin que l’activité puisse prendre les décisions appropriées pour éviter ou atténuer le risque de non-paiement.
  • Couverture d’un seul risque ou d’un seul acheteur : ce type de protection est particulièrement utile pour les organisations qui ne traitent qu’avec un seul acheteur ou qui ont une concentration importante d’exposition sur un seul acheteur.
  • Garantie de risques sélectionnés : ce dispositif peut couvrir certains risques sélectionnés. Deux des raisons les plus courantes de choisir ce type de sécurité sont le souhait de couvrir les risques de concentration clé ou les créances qui seront cédées à une banque.

il y a des cas où l’assurance-crédit est préférable à l’affacturage et d’autres où c’est le contraire. La différence la plus évidente entre les deux produits est que le factoring avance de l’argent au client lorsqu’une créance est générée, alors que l’assurance-crédit garantit le remboursement de la créance à un moment convenu dans le futur. En d’autres termes, si le paiement n’est pas reçu après que l’assuré a épuisé toutes les voies de recouvrement, la compagnie d’assurance paiera la créance. Dans les deux cas, le montant total de la créance n’est pas avancé ou garanti. Dans le cas de l’affacturage, il peut représenter entre 70 et 90 % de la valeur de la créance. Dans le cas de l’assurance-crédit, s’il y a une perte, l’assuré conserve les franchises et la coassurance de la police.

Une société ayant besoin d’un financement immédiat peut se tourner vers le factoring pour obtenir rapidement les fonds dont elle a besoin. Les entreprises qui ont recours à l’affacturage peuvent ne pas avoir accès à une ligne de crédit traditionnelle ou leur ligne actuelle peut ne pas être suffisante pour développer leur activité. D’autre part, l’assurance-crédit peut être utilisée en conjonction avec une ligne de prêt bancaire existante pour avoir accès à un montant plus important. Avec les deux produits, l’affacturage et l’assurance crédit , la garantie de remboursement est disponible. Dans le cas de l’affacturation, ce n’est pas toujours le cas, à moins que l’affactureur n’accepte non seulement d’avancer de l’argent, mais aussi de recouvrer la créance impayée et de ne pas faire appel à l’emprunteur si la créance n’est pas payée. Ce type de factoring est généralement plus coûteux.

Avec l’affacturage, le client de l’emprunteur peut recevoir une facture directement de l’affactureur ou recevoir une facturation de l’emprunteur indiquant que celle-ci est affacturée par un tiers. L’assurance-crédit est anonyme si l’assuré choisit de garder secret le fait qu’il assure sa créance.

En ce qui concerne le coût, l’assurance-crédit est moins chère que l’affacturage, mais l’emprunteur reçoit de l’argent avec un affactureur, alors qu’avec la garantie contre les factures impayées, l’assuré reçoit une garantie. Les deux produits sont bons et peuvent tous deux aider une structure à développer son activité. Il est important de consulter quelqu’un qui traite les deux produits simultanément.

Les secteurs d’activités éligibles à l’affacturage

Pour les petites entreprises B2B et les start-ups certains secteurs sont très demandeurs :

  • Recrutement de personnel ETT
  • Fabrication
  • BTP
  • Formation
  • Conseil
  • Alimentation et boissons
  • Pétrole et gaz
  • Transport et camionnage
  • Services professionnels
  • Secteur du textile
  • Commerce de gros et distribution

Un conseil vis à vis de votre Banque Historique suivez l’adage : “Ne pas mettre tout ces œufs dans le même panier“

Comment choisir entre l’affacturage ou le financement de factures

La principale différence entre l’affacturage et le financement de factures réside dans la question de savoir qui recevra finalement vos facturations. Pour le financement sur facture, vous gardez le contrôle du recouvrement. Pour le factoring, l’affactureur se charge du recouvrement des créances qu’elle a achetées. Mis à part le processus de recouvrement (c’est-à-dire la cession), les deux formes financières sont presque identiques.

Comment se déroule le cheminement d’une facture financée qui est payée ?

Le client réalise un paiement sur le compte bancaire de la société d’affacturage, en utilisant des références qui distinguent le règlement de votre compte. Le Factor attribue ensuite le versement à la ou aux factures concernées sur le registre des ventes. Les règlements peuvent être reçus par n’importe quelle méthode, par exemple par chèque ou par virement électronique. Certains Factor peuvent traiter les débits directs et les paiements par carte de crédit.

Comment cela se passe si le client ne paie pas ?

Prenons l’exemple d’un délai de recours de 90 jours à compter de la date de la facturation. Si le débiteur n’a toujours pas payé au bout de 3 mois à compter de la date de la facture, celle-ci fait l’objet d’un recours. Cela signifie que tout paiement anticipé est retiré. Elle est « définancée ».

Pour résumer sur l’affacturage

Si l’affacturage peut se montrer complexe en apparence, dans la pratique, il s’agit normalement d’un processus très souple dans lequel le client n’a guère besoin d’interagir avec le Factor si ce n’est pour retirer des fonds. La satisfaction des utilisateurs est très élevée, et nombreux sont ceux prêts à recommander le service à d’autres entreprises, ce qui en dit long sur les niveaux élevés de satisfaction dont ils bénéficient généralement. Le bon équilibre est de trouver un partenaire Factor qui peut offrir le type de service, l’approche et les taux qui conviennent à votre société, Altassura place de marché, peut vous y aider.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans Guides.