Limite de crédit

On parle de « limite de crédit » ou « option de couverture ». Il s’agit du montant que les assureurs-crédit acceptent de couvrir, sous réserve du respect des conditions de la police, par avenant de décision ou dans le respect de la limite du non dénommé.

Comment fonctionne la limite de crédit ?

L’entreprise qui accorde des crédits à ces clients et qui est assuré-crédit doit faire des demandes d’agrément à son assureur.

L’assureur via son arbitrage procédera (pour le montant demandé par l’assuré) à une étude de risque.
La réponse de l’assureur ne pourra présenté que 3 solutions : positive, maximum (partielle), refus.

Dans le cas d’une réponse partielle ou négative, vous pourrez toujours contester cette décision et demandez une « insistance » ; l’ « insistance » consiste à faire appel de la décision sur la base d’éléments d’informations « nouveaux » permettant selon votre avis une révision favorable.

Dans le cas de la confirmation d’une position par l’assureur-crédit, il existera toujours le moyen, sur votre demande et dans un « service spécial » de demander une couverture « additionnelle » en excédant de l’option de couverture !
Ce complément est payant et spécifique en fonction du montant de complément demandé, (pas systématiquement accordé).

Ces compléments, appelés Cap, Cap+, Top cover , Top liner rencontrent avec la crise un réel succès.

Bon à savoir : la limite de crédit fixée par l’assureur peut varier à tout moment de la vie du contrat.

En résumé, la limite de crédit est la couverture validé par l’assureur-crédit qui servira comme référence lors de l’indemnisation d’un sinistre (impayé).

Pour savoir si vos limites sont bonnes, vous pouvez nous fournir les coordonnées de 5 de vos clients importants, nous les évaluerons et vous donnerons une indication de la couverture que nous accorderions sur chacun d’eux, tout à fait gratuitement.


L’indemnisation jusqu’à la limite de crédit

Les assureurs paieront entre 90 % et 95 % de la dette hors TVA. Certain assureur appliquent une franchise minimale, qui est généralement de 500 euros. Toutefois, si l’équipe juridique de l’assureur parvient à récupérer le montant, elle recouvrera 100 % de la dette.

En règle générale, cette politique est basée sur « l’ensemble du chiffre d’affaires », mais vous pouvez choisir de n’assurer que les clients identifiés comme présentant le plus grand risque potentiel, ou de n’assurer que le client dont la défaillance aurait le plus grand impact.

Dans le cadre de la police, l’assureur-crédit surveillera chacun des clients assurés d’une entreprise, en leur attribuant une limite de crédit, qui est le montant que l’assureur leur accordera si ce client assuré ne paie pas. Une entreprise peut également demander à tout moment une limite de crédit pour un nouveau client avec lequel elle souhaite commencer à commercer.

L’assurance-crédit est bien plus qu’une simple protection financière. Elle peut vous donner accès à des rapports très utiles sur la « santé » des entreprises avec lesquelles vous envisagez de faire des affaires, à des informations sectorielles et à l’activité du marché, ce qui peut permettre aux entreprises de mettre en œuvre des plans de croissance en toute confiance et de contrôler la direction future de l’entreprise.

Le crédit accordé à vos acheteurs peut libérer des capitaux qui peuvent être utilisés pour la croissance de votre activité, ce qui en fait un véritable atout pour votre entreprise et vous permet de déterminer la direction que prend votre société.

Comment établir les limites de crédit ?

Pour établir une couverture sur vos clients, vous devez obtenir une limite de crédit sur eux. Cela se fait de la même manière qu’une banque décide de la limite de crédit qu’elle doit accorder à un particulier pour une carte de crédit. Un assureur-crédit analysera les informations financières dont il dispose ainsi que les tendances du secteur commercial pour déterminer si l’entreprise est solvable. Le souscripteur peut également essayer d’organiser des réunions avec la société pour obtenir un meilleur aperçu. Il a tendance à le faire souvent avec les grandes entreprises, car celles-ci savent combien il est important d’être assurables, car de nombreux fournisseurs ne traiteront pas avec des entreprises sur lesquelles ils ne peuvent pas obtenir de couverture. Une fois l’analyse effectuée, vous recevrez une limite de crédit partiellement approuvée, refusée ou entièrement approuvée au montant demandé.

Une autre méthode pour établir une limite de crédit consiste à utiliser votre propre expérience commerciale ou vos rapports de crédit. C’est ce qu’on appelle une limite discrétionnaire. Vous ne devrez pas informer l’assureur de cette limite, mais vous devrez prouver comment elle a été établie en cas de sinistre.

Comment puis-je ajouter de nouveaux clients à ma liste de limites de crédit ?
Les principaux assureurs crédit disposent tous d’une plate-forme en ligne pour traiter les demandes de limite de crédit.

Y a-t-il une limite à la taille de la couverture que je peux avoir ?
Chaque police a une limite maximale. Celle-ci sera fixée en fonction de la taille de votre entreprise et ne doit pas être disproportionnée par rapport au niveau de couverture requis.

Combien de mes clients puis-je assurer ?
Tous les clients commerciaux qui bénéficient de conditions de crédit peuvent être assurés, sous réserve de justifier le niveau de couverture requis.

Tous mes clients sont-ils couverts ?
Tous vos clients BtoB peuvent être couverts à condition que vous déteniez une justification de la valeur du crédit sur leur compte et que vous respectiez toutes les conditions de la police d’assurance crédit.

Qu’est-ce qui justifie la limite de crédit ?
C’est la façon dont vous avez calculé votre limite de crédit. Si elle provient de l’assureur, c’est une décision définitive.

Comment justifier mes limites de crédit sous ma couverture discrétionnaire ?
Les critères fixés dépendront de l’assureur concerné. La plupart des assureurs vous permettront d’utiliser des expériences de paiement récentes et/ou des rapports d’informations financières sur le crédit, en recommandant un niveau de crédit spécifique.
Pour rappel, la couverture discrétionnaire correspond au limite de crédit maximum que vous pouvez obtenir sur un client sans communiquer avec votre assureur crédit.

Puis-je utiliser ma couverture discrétionnaire lorsque l’assureur me retire ma limite de crédit officielle ?
Pas immédiatement. Lorsqu’un assureur retire sa couverture à la suite d’informations défavorables, vous ne pourrez pas utiliser la justification de votre limite discrétionnaire pour avancer un crédit supplémentaire. Toutefois, certains assureurs permettent de rétablir la limite discrétionnaire après le renouvellement de la police ou après 12 mois, selon la formulation de l’assureur.

Pouvez-vous me fournir un avis de crédit sur mes clients ?
Oui, les compagnies peuvent fournir des rapports d’informations financières sur le crédit provenant de plusieurs sources différentes, à un prix négociable. Ils offrent un service de « paiement au fur et à mesure » afin que vous ne soyez pas bloqué dans un contrat à long terme.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .