Limite de crédit discrétionnaire

Dans le cadre d’un contrat d’assurance crédit pour couvrir les factures impayées, la limite de crédit discrétionnaire correspond au seuil de crédit maximal définit pour chaque client sans demander une approbation de crédit à votre compagnie.

Limite discrétionnaire à l’export

C’est le montant maximum d’encours que l’assureur peut donner à l’exportateur. L’assureur-crédit indemnisera jusqu’aux limites discrétionnaires.

Définition de Limite de crédit discrétionnaire

Calcul de la limite discrétionnaire

Il est possible de fixer vous-même la limite de crédit de vos clients au moyen de votre limite de crédit discrétionnaire.
Pour cela, vous pouvez vous aider des éléments suivants :

  • les expériences de paiement positives avec vos clients. Vos acheteurs ont effectué leurs paiements dans des délais raisonnables,
  • les références commerciales,
  • les renseignements en provenance des banques,
  • les états financiers de vos clients,
  • les renseignements provenant des organismes de crédit,
  • les notations accordées par des organismes de crédit.

Est-il important pour vous de choisir votre client ?

La limite de crédit discrétionnaire (LDC) est une caractéristique essentielle des polices multi-acheteurs qui vous permet de couvrir la majorité de vos acheteurs par vous-même et de garder le contrôle des relations avec les clients importants.
La LDC est conçue pour les entreprises qui comptent au moins un ou plusieurs professionnels du crédit ou de la finance parmi leur personnel chargé de gérer leurs créances.

  • Des options simples et flexibles pour qualifier les acheteurs.
  • Pas de limite d’acheteur pour les frais de souscription.
  • Pas de plafonds restrictifs pour les pertes de limite de crédit discrétionnaire.
  • Une longue et fructueuse expérience en matière d’ajustement des sinistres qui se développent dans le cadre de la LDC.

Qualification de vos acheteurs dans le cadre de la Limite de crédit discrétionnaire
Généralement l’assureur crédit souhaite une bonne maîtrise du risque tenant compte:

  • Expérience de paiement (cette option vous permet également d’augmenter les limites de crédit en fonction d’une expérience de paiement antérieure favorable)
  • Rapports des agences de crédit
  • Notation de l’acheteur par les agences de notation
  • Vérification ou examen des états financiers de l’acheteur

L’assurance-crédit protège votre trésorerie et votre rentabilité si un client qui achète des biens ou des services ne paie pas en raison d’une défaillance prolongée ou d’une faillite. Si cela se produit, votre compagnie d’assurance intervient et vous indemnise pour cette perte.

Comprendre les limites discrétionnaires de l’assurance commerciale

À moins que vous ne choisissiez d’assurer une seule facture ou un seul client, la plupart des compagnies d’assurance assureront toutes vos factures et vos comptes clients, les frais étant calculés en pourcentage du montant total de la dette.
Ce chiffre est également fonction de la solvabilité de chaque client.

En substance, une limite discrétionnaire d’assurance commerciale vise à garantir que vous n’émettez pas de lignes de crédit à des débiteurs plus importants, au-delà d’un montant convenu dans votre contrat d’assurance, sans consulter au préalable la compagnie d’assurance.

En résumé, toute transaction effectuée au-delà de votre limite discrétionnaire – et sans avoir consulté votre assureur pour obtenir une autorisation de crédit – peut ne pas être couverte par votre police d’assurance-crédit.

Que se passe-t-il si je dois dépasser les limites discrétionnaires de mon assurance commerciale ?

Au fur et à mesure que votre entreprise se développe, vous risquez d’avoir des problèmes avec votre limite discrétionnaire, car vos volumes de ventes augmentent. Mais ces problèmes sont faciles à résoudre.
Lorsqu’une transaction importante doit avoir lieu, il vous suffit de contacter votre compagnie d’assurance pour qu’elle approuve la facture et la transaction, en fonction de la solvabilité de vos clients.

En outre, à mesure que votre entreprise se développe, votre compagnie d’assurance peut décider d’augmenter votre limite discrétionnaire, en particulier si vous n’avez pas eu à déposer de demande d’indemnisation récemment.
Cela vous donne une plus grande souplesse commerciale.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .