Evaluation du risque clients

Evaluation du risque clients

Pour donner une appréciation du risque clients, il est important de procéder à une première évaluation de risque clients de l’entreprise par l’analyse d’un certain nombre de critères disponibles.
 

Analyse des critères du risque clients

  • date de la création de l’entreprise
  • statut juridique de la société
  • taille et effectif de l’entreprise
  • nature et qualité des relations avec la clientèle : ancienneté, évolution de l’encours par rapport au découvert limite, conditions et moyens de réglements, incidents de paiement, etc..
  • risque sectoriel
  • risque géographique
  • risque politique
  • positionnement du client dans le secteur d’activité
  • nature des produits
  • niveau de la concurrence
  • niveau de la recherche et développement
  • nature spécifique de la clientèle

 

Informations disponibles sur les clients

Vous pouvez utiliser les informations externes et internes. Il est important de tenir ses informations fiables et à jour.

  • Sources d’informations externes : assureur crédit, greffe du tribunal de commerce, chambre de commerce et d’industrie, chambre des métiers, journaux d’annonces légales, services de renseignement, enquêtes commerciales, banques, études bancaires, pour l’international UBIFRANCE (Ex-CFCE – Centre français du Commerce extérieur). Documents officielles : extraits Kbis, actes modificatifs, documents comptables, registre des nantissements et privilèges.
  • Sources d’informations internes : le fichier clients, l’historique des paiements, informations provenant du terrain, exploitation des informations financières à partir du service commercial, prévisions du chiffre d’affaires attendu, caractéristique des relations avec le client, notoriété et réputation de la société et de son dirigeant, mise sous surveillance systématique du fichier client, mise en place de signal d’alerte interne issu de la comptabilité,etc..

 

Évaluation des critères du risque client

Cas n°1 : Client à haut risque
– société en création : entreprise très jeune
– nouveau produit : produit pas assez mature
– encours important : concentration des risques au niveau de la trésorerie

Cas n°2 : Client à risque très réduit
– société anonyme ancienne : pérennité de l’entreprise
– avance concurrentielle : avantage certain de la société
– aucun incident de paiement antérieur : risque faible d’impayés

Cas n°3 : Client à risque
– société anonyme ancienne : pérennité de l’entreprise
– concurrence soutenue : risque sur la pérennité de la société
– sous-traitant : faiblesse au niveau de la production
– secteur en crise : risque important sur le chiffre d’affaires



Vous avez aimé cet article sur Evaluation du risque clients ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Donnez une note à cet article :
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
Posté dans Guides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>