Assurance-crédit et crédit manager, doublon ?

Vos questions, nos réponses sur l’Assurance créditCatégorie: Assurance créditAssurance-crédit et crédit manager, doublon ?
1 Réponses
anonyme répondue il y a 5 années

Non, l’assurance-crédit est complémentaire ! C’est une garantie en cas d’échec de la prévention et des procédures de recouvrement. L’assurance crédit complète l’ensemble des actions du crédit manager.

Pour le confort du crédit-manager, il existe des contrats Excess qui place une FAG (Franchise annuel globale) qui dépassé voit l’intervention de l’assureur-crédit.
Ce contrat garantie les pertes du aux impayés au-delà du seuil supportable pour l’assuré, et permet au crédit manager de garder la main sur les risques courants.

La garantie excess of loss
La couverture des excédents de sinistre intéresse souvent aux grandes entreprises. Les socités qui souhaitent conserver un niveau d’auto-assurance plus élevé, mais qui à leur tour cherchent une protection contre des créances irrécouvrables uniques particulièrement importantes ou une série de créances irrécouvrables, qui dépassent leur montant de sinistre normal, seront intéressées par cette approche.

Il s’agit d’une approche de partenariat « sans intervention » de l’assureur en matière d’assurance-crédit, dans laquelle les pratiques de contrôle du crédit de l’assuré font partie intégrante de la politique. L’assuré et l’assureur travailleront en étroite collaboration pour convenir des principales limites de crédit, où souvent plus que les informations financières jouent un rôle dans l’évaluation, et des situations où les clients finaux ont besoin de soutien en période de difficulté.

En échange d’un niveau significatif d’auto-assurance, l’assuré dispose d’une grande latitude pour gérer ses affaires, en ne s’adressant aux assureurs que pour l’approbation de la plus grande limite assurée ; une « tranche » de couverture d’assurance est achetée pour se protéger contre l’impact des pertes exceptionnelles de créances irrécouvrables subies sur une période de 12 mois.

Il s’agit davantage d’une assurance « bilan » et si certains assureurs couvrant la totalité du chiffre d’affaires peuvent offrir certaines des caractéristiques uniques de la couverture des pertes excédentaires, il s’agit d’un domaine spécialisé du marché. Les assureurs qui occupent cet espace ne sont pas des assureurs couvrant la totalité du chiffre d’affaires et proposent des offres uniques qui ne peuvent être égalées ailleurs.

Une période minimale de 12 mois, mais des durées plus longues peuvent être négociées. Cette garantie offre la couverture de l’insolvabilité et de la défaillance liée aux ventes assurables pendant la période d’assurance.

L’assuré accepte de conserver un niveau de créances douteuses pendant la période d’assurance, ce niveau n’étant normalement pas inférieur à son niveau habituel de créances douteuses par attrition dans le cadre de son activité. Les petites pertes individuelles sont exclues par une franchise très faible, la couverture d’assurance étant axée sur les créances douteuses de taille moyenne et plus importante.

L’assureur fournit un niveau de couverture d’assurance pour couvrir d’autres pertes de créances irrécouvrables lorsque le niveau des créances irrécouvrables encourues dépasse celui retenu via la franchise globale annuelle.

Les primes ne sont pas directement liés au chiffre d’affaires assurable, amis le coût de ce type de police est plus directement lié au niveau de la franchise annuelle et au montant de couverture achetée aux assureurs. Les primes sont normalement payables à l’avance au début de la police.

Les polices d’assurance en excédent de sinistre signifient que les limites discrétionnaires sont élevées et que l’assuré est censé utiliser les procédures de contrôle de crédit établies pour gérer son entreprise avec une intervention minimale des assureurs.

Les assureurs doivent convenir de limites de crédit assurées pour les valeurs dépassant la limite discrétionnaire élevée, et ces limites ne sont pas annulables par l’assureur pendant la durée de la police. Les limites sont définis sur une base du groupe qui couvrira toutes les filiales.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email