Crédit documentaire

Le crédit documentaire ou lettre de crédit est arrangement par lequel une banque (émettrice) agissant à la demande de son client (donneur d’ordre) est chargée de payer ou d’autoriser le paiement de sommes déterminées contre remise de certains documents justificatifs à une autre banque.
C’est une procédure utilisée surtout en commerce international.

Les différences entre le crédit documentaire et l’assurance crédit

Le crédit documentaire comme l’assurance crédit sécurisent vos transactions commerciales en France et à l’international.

Fonctionnement du crédit documentaire

Le crédit documentaire est un engagement d’une banque pour garantir le paiement du client contre remise de documents prouvant la livraison effective de la marchandise ou la réalisation de la prestation.

Fonctionnement de l’assurance-crédit

L’assurance-crédit garantie les fournisseurs contre les risques d’impayés des acheteurs. Le coût de l’assurance-crédit correspond entre 1‰ et 2 ‰ du chiffre d’affaires.

Les avantages de l’assurance crédit

– renseignement commercial sur les acheteurs.
– service de recouvrement.
– indemnisation des impayés.
– rapidité de mise en œuvre.

Les inconvénients de l’assurance crédit

– nécessite au préalable un agrément de solvabilité pour chaque client sur les encours demandés
– l’indemnisation est inférieure au montant des pertes si la procédure de recouvrement échoue
– il faut attendre la période de carence pour être indemnisé

Les avantages du crédit documentaire

– un engagement irrévocable de paiement d’une transaction
– permet une meilleure négociation des tarifs
– protège à la fois le vendeur (le fournisseur) et l’acheteur
– offre une protection juridique
– une garantie de l’expédition des biens pour l’import de marchandises
– le crédit documentaire est conseillé pour des destinations exotiques ou des pays à risques
– couvre tous les pays

Les inconvénients du crédit documentaire

– les délais de mise en œuvre sont importants (multiples échanges documentaires),
– les coûts (frais et commissions, environ 5 % du montant garanti) sont élevés par rapport à l’assurance-crédit,
– les frais et commissions sont répartis entre l’acheteur et le vendeur.



Vous avez aimé cet article sur Crédit documentaire ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, moyenne: 5, 00 sur 5)
Loading...
Posté dans .