Risque résiduel

Si on ne peut pas complètement supprimer le risque, il est essentiel de le réduire.

Le risque résiduel correspond à la part de risque restant après avoir pris différentes mesures pour régler le risque principal.

Dans un contrat d’assurance crédit, le transfert du risque est limité au taux d’indemnisation de la créance cédée.
Il subsiste donc un risque résiduel du à l’existence d’une quotité ou d’un plafond d’indemnisation inscrit dans le contrat.

En auto-assurance, lorsque qu’il n’y à pas de possibilité d’utiliser l’assurance-crédit, l’entreprise est amenée à supporter un risque résiduel par une dotation aux provisions pour les clients douteux.
Cela se traduit par une affectation des résultats en réserves pour amortir le choc sur la trésorerie provoqué par des impayés des créances commerciales.



Vous avez aimé cet article sur Risque résiduel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Donnez une note à cet article :
1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Pas encore de vote)
Loading...
Posté dans .