Solvabilité clients

Comment déterminer la solvabilité d’un client ?

Pour déterminer la solvabilité d’un client, il faut mesurer la capacité d’endettement et de remboursement de l’entreprise sur plusieurs critères :

  • situation juridique;
  • situation financière (Kbis, comptes annuels, compte de résultat, bilan, etc..);
  • informations sur l’entreprise (notation crédit, outil de scoring, note de solvabilité, etc…);
  • analyse par les ratios financiers (Ratio du taux de marge brute, ratio endettement, etc..);
Définition de Solvabilité clients
  • consultation des services d’information commerciale (Registre du Commerce et des Sociétés, etc..);
  • sociétés de renseignement commercial (Infogreffe, fichiers du BODACC, les sources bancaires, etc…).

Vérifier aussi les éventuels impayés auprès des organismes publics : Trésor public, Sécurité sociale, régimes complémentaires, procédures judiciaires passées ou en cours (procédure de sauvegarde, redressement et liquidation judiciaires).

“Vérifier la solvabilité de ses clients, c’est s’assurer d’être payé !”

La méconnaissance par les entreprises de la solvabilité de ses clients est souvent à l’origine de nombreux impayés.
85% des défaillances des sociétés proviennent de clients existants et non de nouveaux prospects. La crise actuelle nous montre qu’une situation même favorable d’une activité peut très vite évoluer.
Une défaillance d’une TPE ou PME sur quatre est due à des retards de règlement en France.

Le terme de solvabilité peut signifier qu’une structure est en mesure de payer ses obligations lorsqu’elles arrivent à échéance et qu’elle peut poursuivre ses activités. Certaines personnes se basent sur le fonds de roulement d’une société pour décider si celle-ci est solvable. Lorsque le fonds de roulement est positif, elle est solvable. En d’autres termes, une activité solvable a plus d’actifs à court terme que de passifs à court terme. En d’autres termes, elle a un ratio de liquidité générale supérieur à 1.

D’autres examinent le total de l’actif et du passif d’une structure pour décider si elle est solvable. Ils peuvent conclure que si l’actif total d’une TPE ou PME est supérieur à son passif total, alors elle est solvable.

Liquidité contre solvabilité

La solvabilité et la liquidité sont deux moyens de mesurer la santé financière d’une activité, mais ces deux concepts sont distincts l’un de l’autre. La liquidité fait référence à la capacité d’une entreprise à rembourser ses dettes à court terme, c’est-à-dire à la possibilité de payer les passifs courants avec les actifs courants. La liquidité mesure également la rapidité avec laquelle une structure est capable de couvrir ses actifs à court terme en espèces.

On parle aussi de non-endettement, c’est la capacité de l’entreprise à faire face à ses obligations à long terme et à poursuivre ses activités courantes longtemps dans l’avenir. Elle peut être très solvable mais avoir peu de liquidités, ou inversement. Toutefois, pour rester compétitive dans l’environnement commercial, il est important qu’elle soit à la fois suffisamment liquide et solvable.

Les autres ratios à examiner. Plusieurs ratios différents peuvent aider à évaluer la solvabilité d’une entreprise, notamment les suivants :

1. Ratio dettes courantes/inventaire
La capacité d’une société à compter sur les stocks actuels pour faire face à ses dettes.

2. Ratio de la dette courante par rapport à la valeur nette
Le montant total des sommes dues aux actionnaires au cours d’une année, exprimé en pourcentage de l’investissement de l’actionnaire.

3. Rapport entre le total des dettes et la valeur nette
Rapport entre le total des dettes et les capitaux propres de l’entreprise. Plus le ratio est élevé, plus la protection des créanciers de l’activité est faible.

Lors de l’évaluation de la santé financière d’une entreprise, l’une des considérations clés est le risque d’insolvabilité, car il mesure la capacité d’une TPE ou une PME à se maintenir sur le long terme. La solvabilité d’une structure peut aider à déterminer si elle est capable de se développer. Cet indicateur peut également aider la direction de la société à remplir ses obligations et à démontrer sa santé financière lors de la levée de fonds supplémentaires. Toute entreprise qui cherche à se développer à long terme doit s’efforcer de rester solvable.

Évaluer la solvabilité d’une entreprise

La solvabilité d’une société est évaluée en examinant son bilan et son tableau des flux de trésorerie. Le bilan fournit un résumé de tous les actifs et passifs détenus. Une activité est considérée comme solvable si la valeur de réalisation de ses actifs est supérieure à celle de ses passifs. Elle est insolvable si la valeur de réalisation est inférieure au montant total de son passif.

Le tableau des flux de trésorerie donne également une bonne indication de la solvabilité, car il se concentre sur la capacité de la structure à faire face à ses obligations et demandes à court terme. Il analyse la capacité de l’entreprise à payer ses dettes lorsqu’elles arrivent à échéance, en ayant des liquidités disponibles pour couvrir les obligations.

Le cash-flow donne également un aperçu de l’historique de la TPE ou PME en matière de paiement des dettes. Il montre si les dettes en cours sont importantes ou si des paiements sont effectués régulièrement pour réduire l’endettement. Le tableau des flux de trésorerie mesure non seulement la capacité d’une société à payer ses dettes à la date concernée, mais aussi sa capacité à faire face aux dettes qui arrivent à échéance dans un avenir proche.

Une analyse de la solvabilité peut aider à lever les signaux d’alarme qui indiquent l’insolvabilité. Elle peut révéler un historique de pertes financières, l’incapacité à trouver un financement adéquat, une mauvaise gestion de la structure ou le non-paiement des frais et des impôts.

L’assurance crédit pour se protéger contre l’insolvabilité des clients

Pour se protéger du risque d’insolvabilité de ses clients, les entreprises se doivent de souscrire une assurance crédit.

Cette assurance offre 3 services pour se prémunir contre l’insolvabilité des clients :

  • La prévention du risque des clients.
  • le recouvrement en cas d’impayés.
  • l’indemnisation jusqu’à 90% des créances non recouvrées.

Comment améliorer la solvabilité

Escompte de factures ou affacturage ou financement basé sur les actifs
Même pour les entreprises en difficulté financière, il existe des méthodes permettant d’améliorer la trésorerie ou même d’obtenir un financement supplémentaire. L’escompte de factures est une méthode qui permet de générer des recettes instantanées à partir de factures impayées sans avoir à attendre que la facture soit payée. Les paiements impayés de clients ayant un historique de paiement fiable peuvent être « vendus » aux entreprises qui pratiquent l’escompte pour obtenir une avance sur la facture. Certaines vous permettront même de mettre en place un accord de crédit permanent.

Le financement basé sur les actifs est aussi une méthode permettant d’obtenir un financement garanti en utilisant comme garantie des actifs commerciaux de valeur tels que des machines, des équipements ou des stocks. Ces fonds peuvent ensuite être utilisés pour effectuer des paiements en suspens, améliorer la trésorerie ou contribuer à d’autres investissements.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .