Montant de la couverture

anonyme demandée il y a 6 années

Quel est le montant de la couverture dans un contrat d’assurance crédit ?

1 Réponses
anonyme répondue il y a 6 années

Le montant d’indemnisation dépend du type de couverture inscrite dans la police.
– Pour des clients non dénommés la couverture varie entre 60% et 65%. Pour les acheteurs non dénommés, vous n’avez pas besoin d’interroger votre assureur. Vous obtenez automatiquement une couverture jusqu’à un certain plafond entre 10 et 15 K€.
– Pour des clients dénommés, elle varie entre 70% et 95%. Dans ce cas, vous êtes obligés de demander à votre assureur pour chaque client dénommé une couverture avec une montant d’encours. Les montants d’indemnisation sont plus important mais le risque est d’avoir des clients refusés ou partiellement couverts.

L’assurance-crédit est une garantie qui protège un vendeur contre les pertes dues au non-paiement d’une dette commerciale. Elle garantit le paiement des factures et permet aux entreprises de gérer de manière fiable les risques commerciaux et politiques des échanges commerciaux qui échappent à leur contrôle. Le capital est protégé, les flux de trésorerie sont préservés et les bénéfices sont assurés contre ces cas de défaillance.

Une assurance-crédit présente plusieurs avantages majeurs. Elle vous fournit des outils précieux pour gérer le portefeuille de vos acheteurs :
– Même si vous ne subissez aucune réclamation,
– le transfert de connaissances sur les nouveaux acheteurs,
– la présence mondiale d’experts en risques qui vous assistent en vous fournissant des informations sur les marchés locaux,
– la possibilité de surveiller vos risques en temps réel vous permet de vous développer plus rapidement, offrant des conditions plus compétitives que sans assurance. C’est ainsi qu’une police d’assurance-crédit peut généralement compenser plusieurs fois ses propres coûts, même sans faire de demande d’indemnisation.

En outre, les banques prêteront très probablement davantage de capitaux contre des créances assurées et pourront également réduire le coût des fonds. L’assurance des créances libère du capital pour l’entreprise et est fiscalement déductible, ce qui n’est pas le cas des réserves pour créances douteuses. En cas de sinistre, les coûts peuvent être réduits grâce à un recouvrement professionnel de vos factures impayées dans le monde entier.

Comment fonctionne une police d’assurance-crédit ?
Au début de la police, l’assureur-crédit analyse la solvabilité et la stabilité financière des clients assurables de l’assuré et leur attribue une limite de crédit spécifique. Il convient de noter qu’il incombe à l’assureur de surveiller de manière proactive les acheteurs de ses clients tout au long de l’année afin de s’assurer de leur solvabilité permanente. Il recueille et évalue les informations par le biais de visites d’acheteurs, de dossiers publics, d’états bancaires et financiers et d’informations reçues par d’autres assurés qui vendent au même acheteur.

Tout au long de l’année, l’assuré peut demander une couverture supplémentaire pour un acheteur existant si nécessaire, pour un nouvel acheteur et même discuter de la couverture pour des acheteurs potentiels dans un nouveau pays. Ces informations sont mises à jour en permanence et font l’objet de références croisées. Si des signes avant-coureurs montrent des changements dans le comportement de paiement, indiquant qu’un acheteur est en difficulté financière, l’assureur informe les assurés de manière proactive, souvent en conjonction avec un plan d’action visant à atténuer le risque et à éviter les pertes prévisibles.

L’indemnisation des créances
Si un sinistre survient, l’aspect indemnisation de la police est déclenché. L’assuré dépose une demande d’indemnisation accompagnée de pièces justificatives, et l’assureur verse l’indemnité, pour une demande d’insolvabilité, généralement dans les 30 jours suivant la réception de tous les documents nécessaires. Au minimum, les informations suivantes sont nécessaires : Un relevé de compte détaillant le montant impayé et les factures. Une copie de toutes vos factures impayées, la preuve de vos antécédents commerciaux et la preuve de l’insolvabilité de l’acheteur et du fait que votre dette est impayée dans la masse insolvable). Toutes les polices comportent une franchise (c’est-à-dire un montant qui n’est pas couvert par l’assureur) et un pourcentage assuré en fonction du type de police et de la taille de l’entreprise assurée.

Les risques et types de polices disponibles
Les risques qui peuvent être couvertes sont les suivantes : commerciales, en raison de l’insolvabilité du créancier ou d’un défaut de paiement continu, politiques, un défaut de paiement dû à un événement survenu dans le pays de votre client (par exemple, restriction des transferts de devises, expropriation, impossibilité de conclure un contrat) ou environnementales, un défaut de paiement lié à une catastrophe naturelle.

Calcul de la prime
La prime est un pourcentage du chiffre d’affaires assuré, à l’exclusion des ventes au comptant, des affaires interentreprises, des ventes au gouvernement et des débiteurs convenus. Le CA assurable, le type d’industrie, le nombre et le montant des créances douteuses au cours des trois dernières années, les procédures de contrôle du crédit en place et la solvabilité des grands débiteurs sont tous pris en compte par l’assureur.
Le taux de prime est négocié avec les assureurs et peut être modifié en fonction du type de police, du montant des franchises et du premier excédent de perte et du pourcentage de couverture assuré.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email