Assurance crédit pour la France

Assurance crédit en France
Lorsque l’on entend le mot « assurance crédit », on pense généralement à l’assurance d’un prêt ou d’un crédit pour le financement dans l’immobilier.
En fait, ici le terme d’assurance-crédit cible exclusivement les entreprises pour l’assurance des crédits clients.

L’assurance-crédit pour les entreprises françaises

L’assurance crédit est donc une forme très spécifique d’assurance qui va couvrir les entreprises ou même les banques contre les risques d’impayé de leurs clients.
Deux cas les plus communs:

  • Résultant de ces débiteurs (insolvabilité).
  • Résultant d’événements extérieurs comme dans le risque politique à l’exportation.

Les différentes solutions d’assurance-crédit garantissent qu’une société ne subira pas de pertes élevées si l’acheteur des services ou des biens n’est pas solvable.

Si la compagnie d’assurance estime que la solvabilité d’une entreprise acheteuse est suffisante, elle déterminera pour le compte de l’assuré la couverture la plus élevée possible.

Pourquoi souscrire l’assurance-crédit pour une société ?

Dans les transactions commerciales entre entreprises, il est normal d’accorder au client un délai de paiement de 15 à 120 jours. Dans la réalité des affaires, cela signifie qu’un client commercial a réceptionné les marchandises ou les services bien avant de devoir les payer. L’entreprise qui est le fournisseur accorde donc un crédit au client, l’acheteur. Si l’entreprise cliente connaît des difficultés financières pendant cette période, le fournisseur enregistrera une perte. Dans certain cas de figure, l’impacte est si conséquent que l’entreprise se bat pour survivre économiquement ou cas extrême déposera son bilan.

L’assurance-crédit en France va prévenir et organiser une protection contre ce risque.

Rappelons le contexte économique de la France pour les années 2018, 2019, 2020.

  • Une population de 65 M d’habitants.
  • Une inflation moyenne à 1.3%.
  • Un PIB par habitant de 46 500 €.
  • Une notation A2 en risques pays COFACE.
  • Une notation A1 en environnement des affaires COFACE.
  • Un endettement public élevé / Dette publique 99.2% du PIB.
  • Compétitivité de nos Groupes internationaux (énergie, environnement, aéronautique-spatial, pharmacie,agroalimentaire, distribution luxe,).


L’assurance-crédit et le contexte des échanges en France.

Depuis 2018, le ralentissement de l’économie est vérifié (+2.4% en 2017 et +1.5% en 2018), en parallèle on notera la progression des défaillances d’entreprises T3 + T4 2018 progression de +6%.
On peut noter une tendance de fond avec un resserrement des arbitrages des compagnies, une réduction des couvertures, la prudence est de mise, pressée par des cycles économiques de plus en plus courts .
Bien que l’assurance-crédit soit toujours une assurance pour les crédits client, il existe différents types d’assurance de ce type.

Les polices d’assurance-crédit suivantes sont disponibles :

L’assurance-crédit commerciale, qui couvre les crédits résultant de livraisons et de services. Elle est aussi souvent connue sous le nom d’assurance contre les créances douteuses.

L’assurance crédit sur les biens d’équipement, qui est destinée aux biens et services dont le paiement est dû plus de six mois dans le futur. Cela concerne généralement la livraison de machines plus grandes ou d’usines entières.

Garantie de crédit à l’exportation, qui couvre les risques politiques liés aux exportations via une garantie de l’état français.
Ceux-ci ne sont pas couverts par l’assurance crédit et l’assurance des biens d’équipement.

Les composantes de l’assurance-crédit

  • L’assurance-crédit sur les biens et les biens d’équipement combine le crédit et les services financiers dans un seul contrat.
  • Le partenaire contractuel des clients est toujours le fournisseur, c’est-à-dire le titulaire d’une créance sur une autre entreprise.
  • Le champ d’application de l’assurance-crédit comprend une vérification approfondie de la solvabilité de l’acheteur des biens ou des services, c’est-à-dire du futur débiteur.
  • Les assureurs utilisent un large éventail d’options pour obtenir une vue d’ensemble de la situation économique.
  • Ils vérifient, entre autres, les données Banque de France, le Kbis,les cotisations sociales, les agences de crédit et intègrent leur propre expérience dans leur évaluation.

Le champ d’application de l’assurance-crédit

  • Si la compagnie d’assurance considère que la solvabilité d’une entreprise acheteuse est suffisante, elle détermine la couverture la plus élevée possible.
  • Jusqu’à cette limite, la compagnie d’assurance remet au vendeur une note de couverture pour le cas de retard de paiement.
  • L’assurance-crédit peut également inclure le risque de pré-expédition. Dans ce cas, l’assurance prend déjà effet si les marchandises sont encore en production et que l’acheteur devient insolvable. Le champ d’application de l’assurance comprend également le recouvrement des créances.
  • L’assurance-crédit peut être ajustée si la solvabilité du client change. Dans ce cas, l’assurance réduit la limite pour les livraisons ultérieures ou refuse de fournir une couverture d’assurance.

Primes et redevances

La prime d’assurance-crédit peut être calculée comme une prime de chiffre d’affaires basée sur le chiffre d’affaires assuré ou comme une prime de solde basée sur les éléments couverts. Dans ce cas, la prime au chiffre d’affaires est perçue sous la forme d’un supplément forfaitaire sur les livraisons ou services non couverts. La prime pour une année d’assurance est donc fixée à l’avance.

Pour la prime de solde, en revanche, seuls les objets effectivement assurés servent de base de calcul. Ici, la prime peut fluctuer considérablement, mais les primes mensuelles ne sont encourues que pour les postes qui sont effectivement ouverts.

Cas particulier : la garantie de crédit à l’exportation. Dans certains pays, le risque politique dépasse de loin le risque économique. La menace de conflits armés, de guerres civiles, de tentatives de coup d’État, le danger d’une intervention de l’État et autres signifient que les compagnies d’assurance normales refusent de couvrir ces risques.

Garantie de crédit à l’exportation.

Les pays exportateurs comme la France ont tout intérêt à s’assurer que les entreprises exportent des marchandises malgré les conditions difficiles dans le pays de destination. La garantie de crédit à l’exportation est donc un instrument de promotion des exportations de l’État français et sert à accroître la production nationale et la croissance économique.

Les conditions sur le marché de l’assurance-crédit étaient jusqu’à présent très bonnes pour les clients en février 2020 et les prix de l’assurance-crédit n’avaient jamais été aussi bas avec dans le même temps, la volonté de souscrire des risques toujours élevés, en particulier chez nous et dans l’UE. Cela n’a pas toujours été le cas. Après la crise financière de 2007, les assureurs crédit avaient fortement réduit leurs limites de couverture.

Aujourd’hui avec la crise du COVID 19, les assureurs crédit sont devenus plus rigides. Les politiques de prévention de l’insolvabilité constituent une autre nouveauté. Elles sont une réponse au fait que les administrateurs de l’insolvabilité tentent de plus en plus souvent de récupérer les paiements auprès des débiteurs des entreprises en faillite, au motif que l’insolvabilité du client était déjà évidente.

Actuellement les programmes des assureurs crédit comportent des outils en ligne qui permettent aux entreprises de gérer plus facilement leurs polices.

  • Contrairement à d’autres polices, le client et l’assureur-crédit doivent continuellement échanger des informations, car une police d’assurance-crédit n’est pas une police d’assurance qu’il suffit de mettre dans un tiroir et de sortir en cas de sinistre.
  • Le client doit signaler chaque nouvelle livraison à l’assureur-crédit – tout comme il doit signaler un défaut de paiement de son acheteur.
  • Il peut désormais informer l’assureur de ces valeurs via des portails en ligne, et le client reçoit immédiatement un retour d’information lui indiquant si l’assureur assure la livraison.
  • Il existe souvent des interfaces par lesquelles les clients peuvent intégrer ces informations dans la gestion de leurs comptes clients.

La solution pour garantir le paiement de vos factures

  • La solution sécurisée est une assurance-crédit de nos partenaires.
  • Ils prennent en charge le paiement en cas de créances douteuses, afin que l’insolvabilité de vos clients ne plonge pas votre entreprise dans des difficultés financières.
  • Vous décidez des risques que vous voulez couvrir.
  • Recouvrement de créances inclus : la protection contre les créances irrécouvrables vous permet également d’économiser le temps, le travail et les tracas liés au recouvrement des créances.
  • La prime est calculée sur la base du chiffre d’affaires de votre entreprise au cours de l’année précédente.
  • Il est multiplié par le taux de prime convenu et le facteur de perte correspondant, qui reflètent votre situation individuelle en matière de risque et de perte.


Les avantages de l’assurance-crédit

  • Pour éviter que la solvabilité de vos clients n’entraîne votre entreprise dans un goulet d’étranglement financier, notre assurance-crédit vous offre une protection complète – en temps de crise, mais aussi avant qu’elle ne se produise.
  • Éviter les pertes de créances irrécouvrables grâce à une évaluation préalable du crédit.
  • Réduction du nombre de factures impayées grâce à des services de recouvrement intégrés.
  • Indemnisation des dommages si un client ne paie pas malgré toutes les mesures préventives.
  • Rapide et simple.
  • Des applications simples et gérables en quelques minutes.
  • Indemnisation anticipée en cas de retard de paiement.
  • Règlement immédiat des pertes assurées.
  • Décision de crédit rapide via le service en ligne.
  • Sécuriser la liquidité des entreprises par le recouvrement intégré des créances.
  • Évaluation continue de la solvabilité de vos clients.
  • Une protection souple.
  • Structure de primes équitable et transparente en fonction du chiffre d’affaires annuel avec système de bonus/malus.
  • Une protection quasi mondiale de vos créances contre les risques économiques.
  • Extension de la ligne de crédit bancaire en raison de la possibilité de céder les créances d’indemnisation.
  • Des modules individuels adaptés à vos besoins.

Les assureurs crédit dans les villes de France

Les assureurs crédit sont actifs dans toute la France, particulièrement dans les grandes villes telles que Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Montpellier, Strasbourg, Bordeaux, Lille, Rennes, Toulon, Reims, Saint-Étienne, Le Havre, Dijon, Grenoble, Villeurbanne, Saint-Denis, Nîmes, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Le Mans, Brest, Tours, Amiens, Annecy, Limoges et Metz. Grâce à leurs délégations régionales, ces compagnies assurent une présence dans toutes les régions et départements, offrant des services à travers leurs pôles commerciaux et d’arbitrage. Cette couverture étendue permet de répondre aux besoins spécifiques de chaque localité en matière de gestion du risque de crédit, rendant ainsi les services d’assurance crédit accessibles à un large éventail d’entreprises et de professionnels.

Les partenaires d’assurance crédit en France dans les premiers intervenants mondiaux

  • 1er Allianz-Trade (anciennement SFAC ou Euler Hermes) 35%
  • 2eme Atradius- Groupe Catalana (anciennement Namur) 28%
  • 3eme Coface -Groupe Natixis 20%

On retrouve sur les 20% restant, les compagnies suivantes : Sinosure, Zurich, Credendo Group, QBE Insurance, Cesce, Axa AC, Groupama AC.

Alors que les indicateurs économiques mondiaux restaient solides, le niveau des faillites d’entreprises ont été limité en France. Cela a profité évidemment à la rentabilité des assureurs de crédits commerciaux.
On remarque cependant que, le nombre de faillites majeures (entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions d’euros) a augmenté de manière significative. Le contexte de Europe de l’Ouest et de l’Asie, provoquant un impact sur notre écosystèmes Français (chômage, coûts financiers,…)

On constate également une concurrence intense entre tous les assureurs et le faible niveau de demande, ont fait baisser les prix, en France notamment, poussant les assureurs à rechercher une croissance dans des secteurs plus risqués.

Pour les assureurs crédit l’investissement dans la technologie reste très important et constitue un moteur pour la croissance future. La plupart des assureurs du secteur identifient les supports internet ou la numérisation
comme une possibilité de prendre des décisions plus rapidement et d’optimiser les coûts, en apportant l’automatisation dans les processus. Cela va permettre en France des partenariats avec Insurtechs, Fintechs, la conception de nouveaux produits, en incluant l’IA, le Big Data et la Blockchain

  • L’assureur-crédit international et la caution.
  • L’association (ICISA) comprend plus de 50 membres qui fournissent des crédits commerciaux.
  • Le marché de l’assurance-crédit est estimé à environ 6,0 milliards d’euros de primes source International Credit Insurance and Association de cautionnement, ICISA-2016).


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email