Créance minimum

La créance correspond à une sommes due par un client (le débiteur) à une société (le créancier) dans le cadre d’une vente de marchandise ou d’une prestation de service.
La créance est le résultat du crédit fournisseur qu’une entreprise accorde à ses clients en leur permettant de payer qu’à terme de la livraison de biens ou de services qu’elle leur vend.
Ces délais de paiement peuvent varier de 30 jours jusqu’à 180 jours. Dans la comptabilité du créancier, la créance doit être inscrite dans l’actif du bilan.

La créance minimum

Dans un contrat d’assurance crédit, l’assureur couvrira vos créances seulement à partir d’un montant minimum de X € suivant les contrats.
En règle général, l’assurance crédit n’accepte pas des dossier inférieurs à 300 €, sauf exception.
En dessous de seuil minimum, les frais de recouvrement coûtent trop chers par rapport à la somme à recouvrir. Les compagnies d’assurance ne peuvent donc pas récupérer ces montants.

Découvrez dans nos tableaux comparatifs les créances minimum dans l’onglet « Couverture » pour chaque société d’assurance crédit.

Les avantages de l’assurance crédit dans le recouvrement de créance

Avec un contrat d’assurance crédit, en plus de la prévention sur tous vos clients, vous bénéficiez :
– d’une équipe spécialisée dans le recouvrement de vos créances. Vous pouvez ainsi obtenir de meilleurs résultats.
– d’une expertise et d’un savoir-faire unique pour recouvrir toutes vos factures au meilleur de vos intérêts.
– en cas d’impayé, votre entreprise est indemnisée jusqu’à 90% du montant HT de la créance non recouvrée.

La prévention du risque clients, grâce à l’évaluation et à la surveillance de la situation financière de tous vos clients, vous permet d’éviter d’avoir des factures impayés avec une créance minimum en dessous du seuil accepté par les assureurs crédit.

Négociez vos limites de créances minimum

L’assurance-crédit peut normalement être organisée par des courtiers ou des intermédiaires d’assurance. Les courtiers d’assurance sont des spécialistes à plein temps qui offrent des conseils et une aide pour la mise en place d’une couverture d’assurance. Toute personne ou entreprise utilisant le titre de « courtier d’assurance » doit, selon la loi, être enregistrée auprès de l’ORIAS, l’organisme chargé de veiller à ce que les exigences de la loi sur l’enregistrement des courtiers d’assurance soient respectées. Ces exigences comprennent des contrôles financiers et des qualifications professionnelles. Les agents ou intermédiaires d’assurance peuvent vous représenter pour obtenir et négocier votre contrat auprès des compagnies d’assurance. Lorsque les polices sont souscrites par l’intermédiaire d’un courtier d’assurance ou d’un intermédiaire indépendant, le service est généralement gratuit, car il est rémunéré par la commission versée par la compagnie d’assurance.

Vous pouvez demander à votre courtier de négocier certaines caractéristiques de votre police d’assurance crédit dont le montant minimum de créances couvertes.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .