Qui sont les assureurs-crédit ?

1 Réponses
anonyme répondue il y a 6 années

La gestion des risques est toujours une priorité dans le commerce mondial. L’assurance-crédit est une protection sur laquelle de nombreuses entreprises, en particulier les entreprises exportatrices, comptent pour réduire leur risque commercial et politique lorsqu’elles vendent à l’étranger, en permettant aux clients d’acheter à crédit.

L’assurance-crédit pour les entreprises joue un rôle important pour les sociétés car elle les protège des pertes dues à différents risques de crédit tels que le non-paiement des dettes commerciales et la faillite.

Bien qu’une lettre de crédit soit préférable lors de l’exportation de marchandises vers un acheteur à l’étranger, elle n’est pas toujours réalisable car cette garantie de paiement peut être coûteuse. Avec des conditions de paiement à crédit, les acheteurs peuvent accepter des expéditions et les payer plus tard. Pour atténuer le risque d’un tel arrangement, l’assurance-crédit garantit un dédommagement de (généralement) 90 à 100 % du montant dû.

Les premiers cas d’utilisation de l’assurance-crédit remontent aux années 1800, mais cette pratique a pris de l’ampleur en Europe occidentale dans les années 1920 et 1930, qui ont été marquées par d’importants bouleversements politiques. L’Europe reste la plaque tournante du marché de l’assurance-crédit, mais la consolidation du secteur au fil des décennies a fait que trois sociétés seulement contrôlent aujourd’hui plus de 80 % du marché mondial : Euler Hermes, Atradius et Coface.

L’assurance-crédit a bénéficié au commerce mondial, mais de nos jours, elle est également utilisée dans les pratiques commerciales nationales, où elle offre la même couverture et les mêmes protections. Elle a permis aux entreprises d’élargir leur clientèle en rendant les conditions de règlement plus largement disponibles. Et comme les comptes débiteurs d’une entreprise à l’exportation sont assurés, ces comptes peuvent également être utilisés comme garantie pour les entreprises qui cherchent à obtenir des prêts bancaires ou des lignes de crédit. Il existe différents types de police, y compris une couverture qui peut être annulée à la discrétion de l’assureur ou qui ne peut pas être annulée pendant la durée de la police.

En termes simples, les compagnies protègent votre structure contre le défaut de vos clients de payer leurs dettes de crédit commercial envers vous et leurs polices couvrent les sinistres causées par le non-paiement des acheteurs. Les compagnies d’assurance-crédit peuvent également protéger contre les inconvénients de non-paiement par des acheteurs étrangers en raison de troubles politiques, de problèmes de change, etc.

Pour résumer, les assureurs-crédit couvrent généralement deux types de sinistres :

Risque commercial : le danger que vos clients ne soient pas en mesure de payer les factures impayées pour des raisons financières, par exemple une insolvabilité déclarée ou un défaut prolongé.

Risque politique : non-paiement dû à des événements indépendants de la volonté de l’assuré ou de l’acheteur, par exemple des événements politiques (guerres, révolutions), des catastrophes (tremblements de terre, ouragans) ou des difficultés économiques, telles qu’une pénurie de devises, qui empêchent le transfert des sommes dues d’un pays à un autre, guerre ou aux émeutes, inconvertibilité de la monnaie, annulation des licences d’importation ou d’exportation, défaut de l’acheteur appartenant à l’État, résiliation du contrat par le gouvernement de l’acheteur.

En outre, les assureurs-crédit aident leurs clients à gérer les aléas en leur fournissant des conseils et des avis sur les risques de crédit et les nouveaux marchés pour les aider à se développer. Les entreprises peuvent souscrire une assurance-crédit pour l’ensemble de leur portefeuille des débiteurs ou pour des comptes individuels.

Il existe une dizaine d’acteurs qui se partagent le marché. En France, les trois plus importants sont la Coface, Euler Hermès et Atradius, qui détiennent plus de 90% du marché mondial. D’autres compagnies moins importantes sont également présentes sur le marché : AIG, Axa Assurcrédit, Groupama Assurance Crédit, Cesce et Credendo Group. Ces compagnies garantissent leurs assurés contre le risque de non-paiement des acquéreurs.

Par ailleurs, ces assureurs-crédit accompagnent les activités pour certaines opérations comme pour l’affacturage. Car en général, les factors demandent très souvent une couverture d’assurance-crédit sur les créances qui leur sont cédées. A l’international, les compagnies permettent aux entreprises de se développer car elles ont une très bonne connaissance du tissu économique des pays et des aléas politiques.

Les polices offrent plusieurs services : la prévention et la surveillance de vos clients, le recouvrement et la gestion des contentieux, l’indemnisation de vos impayés en cas d’insolvabilité déclarée ou présumée de vos acheteurs. Les avantages sont multiples : éclairer les entreprises sur la connaissance financière de leurs acheteurs, permettre une reprise de société sans mauvaise surprise, éviter les mauvais payeurs en France et à l’international, rassurer les partenaires financiers par la délégation de bénéfice, se consacrer pleinement sur son activité sans subir de problèmes financiers.

Est-ce que les sociétés d’assurance-crédit sont concurrentes des factors ?
Absolument pas, elles sont complémentaires car les assureurs offrent uniquement la garantie tandis que les sociétés d’affacturage financent principalement les créances avec ou sans garantie. Lorsque le contrat intègre une garantie comme dans le Full factoring, la police d’assurance est généralement souscrite auprès des compagnies.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email