Affactureur

Définition Affactureur

En France, le terme affactureur désigne la société d’affacturage. Chez les anglo-saxons, il désigne le Factor. Dans la langue française, il est plus courant d’utiliser le Factor plutôt que l’affactureur.

Les sociétés d’affacturage sont en général des banques ou des établissements financiers régis par la loi bancaire du 24 janvier 1984. Elles sont contrôlées par la Commission Bancaire et doivent obligatoirement recevoir un agrément du Comité des Établissements de Crédit. Pour cela, elles doivent respecter des ratios de couverture et de division des risques.

Choix de l’affactureur

Il est important de prendre quelques précautions dans le choix de son organisme d’affacturage.
Aujourd’hui, plus d’une trentaine d’acteurs occupent le marché de l’affacturage en France, mais la plupart des sociétés importantes sont des filiales de grands groupes bancaires (80% du marché est détenu par des banques) : Crédit agricole avec Eurofactor, BNP avec BNP Paribas Factor, BPCE avec Natixis factor, Société Générale avec CGA (Compagnie général d’affacturage).

Même s’il semble plus facile de choisir sa propre banque, il est intéressant de faire le tour du marché pour comparer les offres.
Avant de choisir un Factor, assurez-vous de certains points :
– connaissance de votre secteur d’activité. En effet, certains organismes sont spécialisés ou accentuent leurs efforts sur des secteurs spécifiques.
– choix des interlocuteurs, disponibilité du prestataire, rapidité.
– Outils Internet, services additionnels.

Banque ou Factor

Quand les banques ne suivent plus l’entreprise, l’affacturage peut s’avérer le passage obligé pour une société.

Les sociétés d’affacturage constituent un moyen souple et rentable de libérer des capitaux et d’améliorer la trésorerie. De plus en plus d’entreprises françaises ont recours à l’affacturage et à l’escompte des factures, ce qui peut être particulièrement utile pour les jeunes structures ou les jeunes pousses qui connaissent des difficultés de trésorerie. Toutes les sociétés d’affacturage ne se ressemblent pas et choisir la mauvaise pourrait vous coûter cher.

Comment fonctionne l’affacturage ?

L’affacturage et l’escompte de factures sont des formes de financement de factures qui permettent aux entreprises de lever des fonds ou de faciliter la trésorerie en fournissant des fonds en contrepartie de factures impayées. Alors que les prêts aux sociétés offrent l’avantage d’un montant forfaitaire pour un investissement immédiat et que les découverts d’entreprise peuvent aider à combler certaines lacunes financières, l’affacturage peut fournir un flux de trésorerie régulier et fiable.

En principe, vous présentez simplement la valeur de votre facture à la société d’affacturage qui vous verse un pourcentage de la valeur de celle-ci dans votre banque – normalement dans les 24 heures. Il peut s’agir de 80, voire 90 % de la valeur totale de la facture. La banque encaisse ensuite le paiement du client pour vous, ce qui vous évite de perdre du temps et de vous préoccuper de la recherche de paiements. Une fois le paiement encaissé, la banque paie le solde de la valeur de la facture, moins les frais convenus.

Combien cela coûtera-t-il ?

L’affacturage convient généralement à tous les types d’entreprises, mais il dépend des ventes. Plus vous produisez de factures, plus vous pouvez emprunter. Les frais varient, normalement jusqu’à 3 % au-dessus du taux de base pour l’argent emprunté, ainsi qu’une commission de service liée au chiffre d’affaires brut (normalement au moins 0,5 %).

Certains facteurs offrent une protection contre les créances douteuses dans le cadre de l’offre (appelée « affacturage sans recours »). Ainsi, si un client dont le crédit a été approuvé ne paie pas une dette non contestée, le facteur vous créditera le montant de la dette jusqu’à la limite de crédit convenue. Ce service entraîne normalement une augmentation des frais de service d’environ 0,5 %.

Une solution moins coûteuse est l’escompte confidentiel des factures, qui permet de financer les factures et/ou d’exportation, mais qui n’est pas divulgué à vos clients et vous permet de garder le contrôle de la gestion du crédit. Toutefois, ce service est généralement utile pour les entreprises bien établies qui ont un bilan solide et des antécédents et les coûts sont moindres. Des frais minimums s’appliquent. L’argent n’est pas disponible pour les anciennes factures ou les factures contestées.

Les avantages de l’affacturage

– les seuls actifs sur lesquels vous devez emprunter sont vos factures. Si vous n’avez pas beaucoup d’actifs, cela peut donc être un bon moyen d’obtenir de l’argent
– vous avez dans un délai convenu à partir de la présentation de la facture à la banque ou à la société d’affacturage (souvent seulement 24 heures), 80 % ou plus de la valeur de la facture sera sur votre compte bancaire
– la gestion des dettes devient plus facile et votre trésorerie peut s’améliorer. Vous n’avez pas à vous fier au caprice d’un client pour vous payer en 30, 60 ou 90 jours
– vous pouvez vous concentrer sur la gestion de votre entreprise sans avoir à vous endetter (ce qui est souvent long et stressant)
– les factures présentées par une banque ou une société d’affacturage peuvent être payées plus tôt que si vous les aviez présentées vous-même au client
– la plupart des sociétés d’affacturage offrent un certain montant de crédit
– l’affacturage est flexible, à mesure que les ventes augmentent, vous pouvez avoir la grande majorité de l’argent sur votre compte bancaire incroyablement rapidement

les inconvénients du factoring

L’affacturage ne convient pas à tout le monde et vous devez examiner attentivement votre contrat avant de signer un accord. N’oubliez pas non plus cela :
– la société d’affacturage prendra un pourcentage de la valeur de chaque facture qu’elle vous paie
– il peut y avoir des frais supplémentaires si vous choisissez d’externaliser la gestion du crédit
– Bien que le factor finance vos factures, vous serez toujours responsable des créances irrécouvrables si les bénéficiaires ne règlent pas leurs factures. Vous devez donc continuer à envisager la protection du crédit
– vous aurez besoin d’un certain montant de ventes avant que les sociétés d’affacturage ne vous prennent en considération
– il existe peut-être des moyens moins coûteux de collecter des fonds pour votre entreprise
– certains clients peuvent être repoussés
– il peut y avoir un long lien avec certaines agences d’affacturage, alors vérifiez attentivement
– Les affactureurs peuvent imposer des conditions que vous n’aimez pas
– vous risquez de perdre un lien précieux avec les clients
– si votre factor est agressive, vous pouvez obtenir votre argent mais vous risquez de dégrader vos relations avec des clients potentiels à long terme
– la qualité du service de l’affactureur est absolument cruciale, choisissez un service médiocre et votre entreprise en souffrira.

Les questions à poser à toutes les affactureurs

– Quelles sont les procédures ?
– Quels sont les tarifs que vous paierez ?
– Combien d’argent pouvez-vous prélever sur vos créances ?
– Quels sont les résultats de la société d’affacturage en matière de recouvrement rapide et efficace ?
– Comment l’affactureur entretiendra-t-elle de bonnes relations avec vos clients ?
– Le factor a-t-il de l’expérience dans votre secteur de marché ?
– Quel délai de préavis devez-vous donner à la société d’affacturage de factures ? Ce point est crucial.
– Où est-elle basée ?

Toutefois, si vous pesez le pour et le contre, vous devez vous assurer que l’affactureur a une bonne expérience dans votre secteur de marché.

Affactureur et Affacturage

Généralement, lors de la mise en place un contrat d’affacturage avec un Factor il est exigé de céder l’ensemble des factures provenant de vos clients couvert par le contrat.

Affactureur et Assurance-crédit

Selon le contrat d’affacturage que vous avez signé, il est possible de faire supporter, la facture impayé de votre client en cas d’insolvabilité de sa part, à votre :
– entreprise après les relances infructueuses de votre Factor.
– affactureur jusqu’à 100% de la créance selon les termes de la négociation de votre contrat, c’est l’assurance-crédit. Si votre société n’est pas assuré-crédit, c’est le choix que conseille la plupart des affactureurs.
C’est un service optionnel, mais souvent proposé aussi par des sociétés d’assurance spécialisées. Il permet de prémunir votre société contre le risque commercial et politique.

Guides d'assurance crédit


Définition et lexique sur l'assurance crédit



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .