Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires ou turnover (en anglais) représente le montant des affaires (hors taxes) réalisées par l’entreprise avec les tiers dans l’exercice de son activité professionnelle normale et courante.

En assurance crédit, on utilise le CA assurable (hors ventes aux particuliers, règlements espèce, clients refusés par les assureur-crédit, réalisé avec les filiales de l’entreprise, administrations et sociétés liées). Un minimum annuel de prime payable trimestriellement est fixé à partir du chiffre d’affaires assurable estimé auquel est appliqué un taux de prime.

Définition de Chiffre d’affaires

En fin d’année, la structure adresse sa déclaration de CA afin que la prime soit réajustée à son CA réel. Votre prime d’assurance est basée sur l’estimation que vous nous fournissez pour la valeur des créances assurables sur 12 mois. Toutefois, à la fin de la période du contrat, il est probable que vos ventes assurables prévues et réelles soient deux chiffres différents. Dans une déclaration de votre CA, vous devez indiquer la valeur réelle de vos factures assurables afin que l’assureur crédit puisse calculer la prime exacte due pour l’année précédente.

Pourquoi est-ce important ? Au début de votre contrat, la compagnie facture une prime basée sur vos attentes en matière d’affaires pour l’année à venir. Mais vos créances réelles peuvent être plus ou moins élevées, selon la performance de l’entreprise au cours de cette période.
Si vos ventes sont plus élevées que prévu, l’assureur couvre une valeur plus élevée que prévu et nous donc envoie une facture pour la prime supplémentaire. Si par contre vos réalisations sont inférieures, la compagnie aura couvert une valeur moindre que prévu et donc devra rembourser une partie de votre prime, jusqu’à concurrence de la prime minimale indiquée dans votre tableau des garanties (habituellement cela représente 90 % de la prime prévue). Si vous avez différentes devises par pays, veuillez convertir les devises dans la devise de la police et préciser ce montant.

Par exemple, disons que vos attentes pour les affaires de l’année prochaine sont de 10 millions d’Euro et que votre taux de prime est de 0,2 %, votre prime est donc de 20 000 Euros. Votre prime minimale serait de : 20 000 € x 90 % = 18 000 €.

Calcul du chiffre d’affaires

La plupart des chiffres d’affaires générées par une entreprise proviennent de la vente d’un produit ou d’un service.
Elles représentent le total des unités que vous avez vendues, multiplié par le prix vendu par unité. Vos ventes brutes correspondent au total des marchandises vendues avant tout redressement.
Les liquidations génèrent des revenus. Elles sont définis comme le montant d’argent qu’une société reçoit au cours d’une période.

Formule de calcul du Chiffre d’affaires :

CA = prix de vente x Quantité vendues

La formule pour calculer le CA net est la suivante : (chiffre d’affaires brut) moins (retours sur des marchandises, remises et ristournes).

Les recettes de votre activité représentent les montants que vous êtes payés pour la vente d’un produit ou d’un service. Toutefois, il se peut que vous ne receviez pas le paiement intégral des factures que vous envoyez aux clients. Les sommes totales (ventes brutes) peuvent être réduites par les retours sur les produits, les remises et les escomptes. Vous effectuez ces ajustements pour calculer les montants nettes. Les entreprises ne reçoivent pas immédiatement le paiement de toutes leurs factures.

Si vous examinez la performance de votre structure, le CA est une mesure importante. Cependant, vous ne pouvez pas regarder uniquement le montant total des produits vendus pour le trimestre ou le mois de façon isolée. Vous devez le comparer à d’autres ratios :

  • Comment le produit des ventes se compare-t-il aux périodes précédentes ? Idéalement, il augmente et non diminue.
  • Comment se compare-t-il à votre chiffre d’affaires prévu ?
  • Quel pourcentage du produit des ventes est converti en bénéfice net ?
  • Ce pourcentage a-t-il changé au fil du temps ? S’il a baissé, cela pourrait être un signe que les recettes sont absorbées par les dépenses.

Taux de variation du chiffre d’affaires

Le CA est un très bon indicateur de l’activité d’une entreprise. Il faut le comparer par rapport au secteur du marché et à la nature de son activité.
Il est important de suivre l’évolution du taux de variation du chiffre d’affaires. On calcul ce taux entre deux périodes pour suivre l’évolution des encaissements.
Il peut être exprimé en valeur ou en volume pour ne pas être dépendant de la variation des prix. Il est toujours calculé hors taxe.

Pour les groupes, on parle de CA « consolidé ». Il représente la somme des CA de chacune des filiales du groupe déduction faite des ventes inter-filiales.

Pour connaitre le chiffres d’affaires de vos concurrents, il est possible d’obtenir les liasses fiscales sur internet : www.societe.com ou www.infogreffe.fr.

Chiffre d’affaires consolidé

On parle de chiffres d’affaires consolidé lorsque l’on additionne le CA de chaque entité du groupe en retirant les ventes inter-filiales.
Les éliminations interentreprises font référence aux recettes incluses par une structure à une autre filiale à participation majoritaire ou à sa société mère. En d’autres termes, lorsqu’une entreprise vend un produit à une autre activité sous le même toit, elle fait partie de la même « famille » pour ainsi dire, de sorte qu’une vente n’a pas « vraiment » eu lieu. Dans le grand schéma des choses, vous « déplacez » simplement les stocks d’une poche à l’autre. Cependant, la facturation a eu lieu au niveau de chaque entreprise, bien qu’aucune vente n’ait été effectuée sur une base « consolidée ».

Prenons l’exemple d’une société X, fabricant, a une filiale à part entière à une société Y, détaillant. L’entreprise X vend pour 1 000 € de produits à la PME Y au cours du mois. Le solde de ses ventes 3 000 € est vendu à son client habituel, un grossiste. L’activité Y vend 2 000 € à ses clients détaillants.

Du point de vue de la structure X, elle a vendu pour 4 000 Euros de produits (3 000 Euros à des clients en gros et 1 000 Euros à sa filiale).

Du point de vue de la société Y, elle a vendu 2 000 €, c’est le Chiffre d’affaires consolidé !

Lors de la consolidation, 1 000 € sont « éliminés » des résultats financiers consolidés pour refléter les ventes inter-sociétés.

Dans une consolidation complexe, vous pourriez avoir une société mondiale avec plus 20 entités détenues à 100 % ou en majorité, chacune vendant des stocks aux autres. Toutes ces recettes inter-sociétés sont éliminées pendant le processus de consolidation, afin d’éviter de compter « deux fois » la vente sur une base consolidée.
On parle de consolidation globale lorsque l’ensemble du montant total des recettes de la filiale est comptabilisé.

En anglais, le chiffre d’affaires est traduit par « turnover », « revenue » ou « sales » et consolidé par « consolidated »

Le CA et l’assurance-crédit

Pour les assureurs-crédit et les sociétés d’affacturage, le montant des ventes de l’entreprise est très important. En effet, pour la majorité des compagnies, il est nécessaire d’avoir un montant minimum pour être éligible à l’assurance-crédit ou pour le factoring.
Par ailleurs, il conditionne le type de produit possible pour l’activité. Vous pouvez comparer les produits d’assurance crédit pour les entreprises suivant la taille de la société et de son CA.

Avec l’assurance-crédit sur l’ensemble du chiffre d’affaires, vous protégez votre activité contre les risques commerciaux découlant de la vente sur un compte courant. Vous serez avant tout protégé contre les pertes résultant de la faillite de vos clients, d’un règlement annulé, de retards de paiement prolongés et d’autres raisons qui les empêchent de régler leurs dettes.

Le niveau d’indemnisation se situe entre 70 % et 95 %, certains souscripteurs accordant un pourcentage plus élevé de couverture aux clients ayant fait l’objet d’une vérification que les limites de crédit. La prime est payable en pourcentage du chiffre d’affaires assuré, qui doit être déclaré mensuellement, trimestriellement ou annuellement par l’assuré. La police peut être basée sur le commerce domestique ou à l’exportation, ou un mélange des deux. La souscription se fait sur la base des pertes antérieures, du CA futur et des attentes commerciales, ainsi que de la qualité des clients.

Assurer l’ensemble du chiffre d’affaires est une décision importante qui offre de nombreux avantages à l’entreprise :

  • un avantage concurrentiel plus fort avec des opérations plus sûres et plus flexibles sur un compte courant,
  • l’acquisition plus rapide de nouveaux clients, car vous n’avez pas besoin de garanties bancaires ou d’autres assurances,
  • les risques les plus importants découlant d’activités commerciales sur un compte courant auprès de clients nationaux ou internationaux seront couverts,
  • une plus grande diversification des risques et une diminution du risque de perte financière,
  • l’assurance d’une partie importante de l’actif, qui représente en moyenne jusqu’à 50 % de l’actif total de l’entreprise,
  • l’acquisition de la cote de crédit de votre client et sa surveillance constante,
  • une baisse du coût des primes assurantielles sur le long terme,
  • l’assistance d’experts professionnelles, qui comprend des informations sur les spécificités des opérations des différents secteurs, pays, conseils juridiques, assistance pour résoudre les problèmes de paiement et le choix optimal du mode de recouvrement,
  • ajuster le montant des limites de crédit en fonction de votre entreprise,
  • une gestion transparente des crédits.

Si vous exercez votre activité sur des marchés exposés à des risques politiques (guerres, émeutes, émeutes, interdictions de transfert, etc.) et non seulement commerciaux, vous pouvez également assurer vos transactions contre les pertes dues à des risques politiques.

Une police d’assurance crédit peut en outre inclure également les risques potentiels survenant avant la livraison des marchandises. Cela signifie que votre entreprise est assurée en cas d’insolvabilité lors de la production de biens personnalisés destinés à un usage particulier, ce qui signifie que ces biens ne peuvent être vendus à un autre acheteur.

Les principaux critères pris en compte dans un contrat d’assurance crédit sont les suivants :

  • Le CA annuel de la société.
  • L’expérience antérieure en matière de pertes sur créances irrécouvrables.
  • L’efficacité du système de contrôle du crédit.
  • La durée du crédit accordé par l’entreprise.
  • Le statut des acheteurs.
  • Le secteur commercial dans lequel l’activité opère.
  • La taille des comptes individuels et la proportion qu’ils représentent par rapport au produit des ventes total.

La différence entre le chiffre d’affaires et le bénéfice

Le CA correspond au chiffre des ventes net généré par une entreprise, tandis que le bénéfice est le bénéfice résiduel d’une société une fois que toutes les dépenses ont été imputées aux ventes nettes. Ainsi, le chiffre d’affaires et le bénéfice sont essentiellement les points de départ et d’arrivée du compte de résultat.

Il y a quelques variations dans les termes qui viennent d’être décrits. Le CA peut également se référer au montant des actifs ou des passifs qu’une activité traverse par rapport au niveau des ventes qu’elle génère. Par exemple, une entreprise dont le taux de rotation des stocks est de quatre doit vendre la totalité de ses stocks quatre fois par année afin de générer son volume de ventes annuel. Cette information est utile pour déterminer dans quelle mesure une structure gère bien son actif et son passif. Si une entreprise peut augmenter son chiffre d’affaires, elle peut théoriquement générer un bénéfice plus important, puisqu’elle peut financer des opérations avec moins de dettes, réduisant ainsi les frais d’intérêt.

Le terme « bénéfice » peut se référer au bénéfice brut plutôt qu’au bénéfice net. Le calcul de la marge brute n’inclut pas les frais de vente, généraux et administratifs, et est donc moins révélateur que le bénéfice net. Cependant, lorsqu’elle est suivie sur une ligne de tendance, elle peut donner une perspective utile sur la capacité d’une entreprise à maintenir ses prix et ses coûts de production sur le long terme. Il y a peu de relation entre le volume des transactions et la marge brute.

Quel est la différence entre le chiffre d’affaires et résultat comptable ?

Le résultat comptable représente le chiffre d’affaires (appelé aussi « produits d’exploitation ») moins les charges. c’est le bénéfice avant impôts. Il tient compte aussi des amortissements. Alors que le CA correspond à l’ensemble des affaires réalisé par l’entreprise grâce à la vente de ses produits ou de ses services pendant une année.

Le régime de la liasse fiscale de la société dépend du chiffre d’affaires réalisé. Il peut être normal ou simplifié. La liasse fiscale représente l’ensemble des documents fiscaux transmis à l’administration fiscale lors de la clôture de l’exercice. Elle est composée de la déclaration de résultat et 18 tableaux annexes des éléments de l’exercice. Ce document obligatoire permet à l’administration fiscale de déterminer l’impôt à payer par l’entreprise.

Le Résultat Brut d’Exploitation (RBE) ou Excédent Brut d’Exploitation (EBE) ou aussi appelé bénéfice brut d’exploitation est souvent confondu avec le résultat comptable. Le RBE est un indicateur financier calculé à partir des produits d’exploitation moins les charges. On retrouve le résultat brut d’exploitation dans le compte de résultat.

Pour mieux comprendre et interpréter un compte de résultat, voici un exemple d’une société avec un CA de 200 000 € par an ayant effectuer un investissement de 50 000 € amorti sur 10 ans.

Compte de résultat Montant en € HT
Chiffre d’affaires 200 000
Achat de matières premières 50 000
Marge sur matières premières 150 000
Charges externes 30 000
Valeur ajoutée 120 000
Salaire brut 50 000
Charges sociales 20 000
Excédent Brut d’exploitation 50 000
Dotation aux amortissements 30 000
Résultat d’exploitation 20 000
Charges financières 5 000
Résultat courant avant impôt 15 000


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Posté dans .