Assurance crédit industrie

Assurance crédit pour l'industrie

L’assurance-crédit pour l’industrie

C’est la solution optimale d’assurance-crédit pour développer votre chiffre d’affaires en toute sécurité en France et à l’international. Cette garantie protège les industries contre le risque d’impayés de clients professionnels sur le marché domestique et à l’étranger.

Elle offre plusieurs services et avantages :

  • Évalutation des risques de la situation financière de vos clients ou prospects avec des indicateurs de solidité financière conçus pour appréhender le défaut de paiement. Avec cette évaluation du niveau de solvabilité, vous pouvez adapter vos conditions de règlement rapidement. Vous ne ratez plus aucune opportunité d’affaires, car vous pouvez prioriser vos actions commerciales et marketing en tenant compte de la solidité financière de vos futurs clients.
  • Le recouvrement amiable ou contentieux, par des actions adaptées au pays de votre client tout en respectant vos relations commerciales existantes. Aucuns frais supplémentaires sauf pour les clients non couverts.
  • Si la créance garantie n’est pas récupérée, vous obtenez une indemnisation jusqu’à 95% du montant HT de la créance, quelle que soit la situation juridique de votre client.

Les avantages d’une solution d’assurance impayée pour votre entreprise :

  • Informations financières en temps réel sur vos clients et prospects.
  • Prise en charge complète des phases de recouvrement de vos créances commerciales.
  • Un contrat simple, personnalisable et sur mesure adapté à votre secteur d’activité. Possibilité d’avoir un montant fixe de votre prime d’assurance annuelle pour maîtriser votre budget.
  • Des délais d’indemnisation rapides en cas de factures impayées.
  • Prise en charge des risques politiques dès la signature de votre contrat avec votre client.
  • L’expertise d’une compagnie avec une grande expérience dans le secteur de l’industrie.

“Un seul gros acheteur en défaut de paiement peut mettre en péril votre entreprise”

80% des entreprises dans le secteur industriel font face à des impayés. Les retards de paiement sont à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre en France. Avec un contrat d’assurance crédit, votre entreprise peut financer le développement de son activité en couvrant les risques clients au cas par cas sur des acheteurs existants ou sur des nouveaux marchés. En protégeant vos factures, cette garantie limite le risque de défaut de paiement pour votre société.

Vous pouvez obtenir une assurance crédit personnalisable : garantie limité sur votre activité à l’export ou sur la globalité de votre chiffre d’affaires, obtention d’une couverture sur le risque politique dans certains pays à risque.

Les garanties pour les encours inférieurs à un montant déterminé dans votre contrat assurantiel sont obtenues automatiquement. Au-dessus de cette limite, il est nécessaire demander des couvertures à votre assureur crédit.

En cas d’impayé, le montant de l’indemnisation dépend du type de demande de couverture. Pour les demandes automatiques (Client Non dénommé), le pourcentage varie entre 60% et 70%. Pour les demandes individuelles de couverture (Client Non dénommé) est plus élevé. Il peut atteindre jusqu’à 95 % avec des délais entre 4 à 6 mois suivants les contrats.

Pour les clients non couverts dans le cadre de l’assurance-crédit, vous pouvez effectuer une demande de recouvrement contentieux auprès des experts de la compagnie.

L’évolution industrielle

La France est un pays avancé et industrialisé et a la troisième plus grande économie d’Europe. Avec un PIB de 2,8 milliards d’euros, c’est la sixième économie du monde, en chiffres nominaux.
L’économie affiche actuellement une croissance après sa sortie de la récession financière de 2008. Plusieurs industries sont les principaux contributeurs à l’économie, notamment l’énergie, la fabrication, le tourisme, l’agriculture, la technologie et les transports.

Industrie de l’Énergie

L’énergie est l’une des principales industries françaises. Électricité de France (EDF), première entreprise électrique française, est la plus grande entreprise de services publics au monde.
La société énergétique, cotée à la bourse de valeurs française, a l’état majoritaire. En 2003, EDF produisait 22% de l’électricité totale dans l’Union européenne. Engie, une entreprise de services publics basée à Courbevoie, est un autre acteur clé du secteur de l’énergie. Engie est la plus grande entreprise de services publics indépendante à l’échelle planétaire et exerce de nombreuses activités, notamment la production et la distribution de gaz naturel, la production nucléaire et la distribution d’électricité. Engie est devenu la plus grande société énergétique dans le solaire dans l’hexagone après l’acquisition de Solairedirect en juillet 2015.
Une autre société française, Total S.A., figure parmi les plus grandes sociétés pétrolières et gazières au niveau mondial. La société, dont le siège est à Paris, est également active dans la fabrication de produits chimiques ainsi que dans l’exploitation de stations-service dans le monde entier.

La production électrique dans l’hexagone repose principalement sur l’énergie nucléaire, qui représente 78% de l’électricité du pays. La dépendance accrue au parc nucléaire permet à la France d’être l’un des niveaux d’émission de dioxyde de carbone le plus faible mondialement. L’avenir du secteur énergétique français réside dans les énergies renouvelables, en particulier depuis que l’Assemblée nationale française a adopté une loi en juillet 2015 exigeant que 40% de l’électricité du pays soit produite à partir de sources renouvelables d’ici 2030. Ce plan est un objectif ambitieux. Considérant que seulement 19,5% de l’électricité sur le territoire français provient actuellement de sources renouvelables.

Découvrez l’assurance crédit pour le secteur de l’Énergie pour assurer votre entreprise contre les risques d’impayés de vos acheteurs.

Secteur industriel de la fabrication et des technologies

L’industrie manufacturière est l’une des plus grandes en France, avec des milliards d’euros de PIB dans le pays. Il est reconnu comme le quatrième constructeur automobile mondial et abrite deux des plus grands constructeurs automobiles mondiaux : Peugeot et Renault. Le territoire est également réputée pour son secteur aérospatial, dominé par Airbus, premier constructeur mondial d’aéronautiques.
La technologie est un autre pilier économique important de l’économie du pays. L’hexagone est classée parmi les nations du monde les plus avancés sur le plan technologique et dispose d’un environnement idéal pour la technologie, la recherche et l’innovation.
Cet environnement a entraîné la croissance de certaines des plus grandes entreprises de technologie au niveau mondial.
Par exemple, Publicis, une société basée dans le pays, est la troisième plus grande agence de publicité à l’international.
Sophia Antipolis, grand parc technologique, est le principal pôle technologique sur le territoire français. Situé à Valbonne, le parc technologique héberge les bureaux de nombreuses sociétés technologiques majeures, notamment Amadeus, Avanade, 3Roam, Air France, Cisco, Accenture, Broadcom, Intel, Huawei, IBM, Lionbridge et Orange. Sophia Antipolis abrite également de nombreuses institutions internationales, notamment l’ETSI (Institut européen des normes de télécommunication), la Skema Business School et l’ERCIM (Consortium européen de recherche en informatique et en mathématiques).
Le parc technologique a été créé en 1984 et porte le nom de sa fondatrice, Sophia Glikman-Toumarkine.

Industrie du Transport et de la Logistique

Le domaine des transports dans l’hexagone représente plusieurs milliards d’euros et certains de ses principaux acteurs sont de grandes entreprises mondiales.
La nation possède l’un des réseaux de routes et de chemins de fer les plus denses au monde, qui relie ses villes.
Le réseau de chemin de fer s’étend sur 18 580 km, dont la plus grande partie est exploitée par la SNCF.
Cependant, Alstom, la plus grande entreprise de transport ferroviaire en France, est basée à Saint-Ouen mais est présente mondialement et dispose d’un actif de plus de 37 milliards d’euros.
Les villes françaises de Paris, Marseille et Lyon ont de vastes réseaux de métro, tandis que Rennes, Lille et Toulouse ont des métros légers.
Le territoire possède l’une des plus fortes concentrations d’aéroports, avec un total de 478 aéroports à travers le territoire.

L’aéroport du pays est l’aéroport Charles de Gaulle à Paris, qui enregistre environ 60 millions de passagers chaque année, ce qui en fait le cinquième plus achalandé au monde.
Air France est la compagnie aérienne nationale française et dessert 150 destinations sur les six continents.

Découvrez l’assurance crédit pour le transport pour avoir une couverture fiable contre le risque d’impayés. Bénéficiez d’un suivi régulier de la solvabilité de vos clients et prospects avec une visibilité sur l’ensemble de votre encours clients.

Agriculture industrielle

L’agriculture était traditionnellement la principale activité économique dans l’hexagone avant la révolution industrielle du 19ème siècle.
La France est reconnue comme le sixième producteur agricole mondial et le plus important de l’Union européenne.
Le territoire est également le deuxième plus grand exportateur de produits agricoles au monde et n’est dépassée que par les États-Unis.
D’énormes fermes de blé sont situées dans le nord du pays, tandis que le sud du pays est réputé pour ses vignobles et ses produits horticoles.
C’est le premier producteur de betteraves à sucre et le deuxième producteur mondial de fromage et de vin.
L’ouest de la France est la principale région productrice de produits laitiers, de volaille, de pommes et de porc.
La grande majorité des exportations agricoles sont destinées aux États membres de l’Union européenne, qui reçoivent 49% de toutes les exportations agricoles du territoire français.
Le secteur agricole français a le privilège de recevoir un soutien important de la part de l’UE sous forme de subventions d’un montant supérieur à 11 milliards d’euros.
Ces dernières années, il a été mis en œuvre de nombreuses réformes à la suite d’accords internationaux, notamment de l’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce.

Dans le cadre du crédit fournisseur, découvrez l’assurance crédit pour le secteur agroalimentaire pour protéger votre poste clients contre les impayés avec des contrats adaptés à vos besoins et des tarifs adaptés à votre budget. Nos solutions d’assurance-crédit garantissent les défauts de paiement des clients à qui vous avez accordé un délai de règlement.

Industrie du tourisme

La France est la destination la plus populaire au niveau planétaire avec environ 85,7 millions de touristes chaque année.
Ce trafic touristique massif signifie également que la nation occupe le cinquième rang mondial en termes de dépenses touristiques.
L’industrie du tourisme est un pilier économique essentiel sur le marché domestique, injectant plus de 70 milliards de d’euros dans son PIB. Sur ce total, 70% proviennent de touristes nationaux, les 30% restants étant des touristes internationaux. L’Allemagne est le principal pays d’origine des touristes internationaux; en 2014, ses visiteurs ont séjourné 86,4 millions de nuitées.
L’industrie représente 9,7% du PIB.
La popularité de notre territoire auprès des touristes est attribuée à un large éventail d’attractions touristiques de premier ordre situées dans tout le pays.
Ces attractions vont de la capitale nationale, Paris, aux petites villes de village pittoresques.
La Tour Eiffel à Paris est le monument payant le plus visité au monde et fait partie des 37 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO dans l’hexagone.

L’industrie s’est considérablement développée depuis la Seconde Guerre mondiale, avec des progrès particulièrement importants dans les domaines de l’électronique, des transports, de la transformation et de la construction.

La France est la quatrième puissance industrielle, après les États-Unis, le Japon et l’Allemagne (bien que le pays ait été dépassée par le Royaume-Uni en 2001 en tant que quatrième puissance économique mondiale).
En 2002, cela représentait 26% du PIB et environ 25% de la population active. Les secteurs manufacturières représentaient 16%, la construction 4% et la production d’énergie 3% du PIB en 2001.
Les trois quarts du total des exportations de biens et de services ont été transformés, avec 29% du PIB en 2000.
L’État a longtemps un rôle actif dans l’industrie française, mais une série de mesures de nationalisation promulguées par les socialistes en 1982 ont considérablement accéléré la participation du gouvernement.
En 1983, environ un tiers des établissements du domaine (3 500 entreprises au total) était sous le contrôle de l’État. Une certaine privatisation a toutefois eu lieu en 1986-1988, qui a repris par la suite en 1993. Les usines, les banques et les sociétés d’assurance appartenant à l’État devraient être vendues.
Bien que des progrès importants aient été accomplis en matière de privatisation en 2001, le gouvernement contrôlait toujours des industries telles que l’aéronautique, la défense, les automobiles, l’énergie et les télécommunications.

La sidérurgie, qui employait quelque 77 300 personnes en 1991 (contre 156 000 en 1979), a été touchée par l’impact de la récession mondiale au début des années 1980.
En 1995, la production d’acier brut s’élevait à 18 millions de tonnes, plaçant la France au 11ème rang mondial.
La production a diminué d’un tiers depuis 1994 en raison de la concurrence internationale et du passage généralisé de l’acier à l’aluminium et aux plastiques.
L’industrie française de l’aluminium est dominée par une usine de Dunkerque appartenant à Pechiney, qui a été privatisée à la fin de 1995.

En 1995, le secteur de l’automobile française, quatrième au monde, employait directement 350 000 personnes et contribue indirectement à près de 2,6 millions d’emplois.
Plus de 3 628 000 voitures particulières ont été produites en 2001 et plus de 55 000 véhicules utilitaires en 2000. Les deux principales sociétés sont PSA (qui contrôle les marques Peugeot et Citroën) et Renault, cette dernière appartenant à l’État.
Environ 60% de la production est exportée, ce qui a permis à la branche automobile de dégager un excédent commercial de 6 milliards d’euros en 1995.
Toutefois, le marché intérieur a chuté face à la concurrence étrangère, notamment allemande et japonaise, obligeant les constructeurs français à utiliser davantage des robots, des travailleurs licenciés et des usines ouvertes à l’étranger.
L’industrie aéronautique française, qui n’est pas avant tout un producteur de masse, est spécialisée dans la conception sophistiquée et le développement expérimental. Certains de ses modèles, tels que la Caravelle et le Mirage IV, ont été utilisés dans plus de 50 pays.
Aérospatiale, l’un des principaux constructeurs mondiaux d’avions commerciaux, est devenu une entreprise publique après la Seconde Guerre mondiale.
Le programme Airbus domine l’aéronautique civile.

L’industrie chimique, bien que ses rivaux allemands et américains soient moins puissants, se classe au quatrième rang mondial avec près de 300 000 employés et des revenus de plus de 70 milliards d’euros.
En 1994, la branche des produits pharmaceutiques, des parfums et des cosmétiques employait 195 000 personnes et affichait un excédent commercial de 6,4 milliards d’euros.
Les branches électrique et électronique employaient 330 000 personnes en 1994 et réalisaient un chiffre d’affaires de 59,2 milliards d’euros.
Le textile employait 300 000 personnes en 1994.
Le domaine de la transformation des aliments occupe une place prépondérante dans l’économie française.
Elle a dégagé un excédent commercial considérable de 6,2 milliards d’euros en 1995. Les entreprises coopératives revêtent une importance particulière pour la branche alimentaire.
Elles représentent un pourcentage important dans les emplois du secteur alimentaire. L’excédent commercial des produits laitiers s’élevait à 2,6 milliards d’euros en 1995.
En 1994, la France produisait 54,6 millions d’hectolitres de vin, ce qui en faisait le deuxième producteur mondial après l’Italie.

Les grandes concentrations de l’industrie française se trouvent dans et autour de Paris, dans le bassin houiller du nord, en Alsace et Lorraine, et autour de Lyon et de Clermont-Ferrand.

La France est généralement très inventive, enclin à la production à petite échelle d’articles de haute qualité et hésite dans de nombreuses branches à adopter des méthodes modernes de production en série.
Le gouvernement français offre des subventions et des crédits faciles aux entreprises qui entreprennent la délocalisation, la reconversion ou la modernisation d’installations.

Industries chimiques

C’est l’une des branches les plus importantes dans le monde et il impacte sur d’autres industries comme la branche chimique ou pharmaceutique. Pour ces domaines d’activités, il existe des solutions d’assurance pour couvrir le poste clients dans le secteur de la chimie en fonction de vos besoins spécifiques.
Découvrez l’assurance crédit pour le secteur pharmaceutique pour développer en toute sécurité votre entreprise et conquérir des nouveaux marchés dans le monde entier.



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email